Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Bruxelles se penche sur l'Ukraine plutôt que sur le chômage dans l’UE

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Alors que Bruxelles est en train réfléchir à la question des nouveaux crédits accordés à l’Ukraine, le niveau de chômage chez les jeunes européens a atteint un maximum historique depuis la dernière décennie.

    Selon les derniers chiffres, en tout, près de 6 millions de jeunes adultes âgés de moins de 25 ans sont actuellement sans emploi dans 27 pays de l’Union européenne.

    Le taux de chômage chez les jeunes a même dépassé les niveaux d'avant la crise. En février 2008, en tout, près de 14,5% des jeunes européens étaient sans travail. Ce taux a atteint 24% en début d’année. Mais ces chiffres sont une moyenne. La situation est bien pire dans certains pays.

    La situation est particulièrement difficile en Espagne et en Grèce, où près de 70% des jeunes sont au chômage. Au Portugal, les jeunes chômeurs représentent 40% de la population active. Un tiers des jeunes Italiens sont actuellement sans emploi. Par ailleurs, les Français, les Polonais et les Britanniques âgés de moins de 25 ans se plaignent du manque d’emplois dans leurs pays respectifs. Mais les jeunes adultes qui ont un travail ne se sentent guère rassurés. Près de la moitié d'entre eux ont des contrats à durée déterminée. Cela signifie qu’ils risquent de se retrouver au chômage à tout moment.

    Une impression se fait sentir selon laquelle les autorités des pays européens délaissent volontairement ce problème. Bruxelles préfère allouer des crédits pour Kiev, ou réfléchir à de nouvelles sanctions envers Moscou au lieu de résoudre les problèmes du chômage sur le marché du travail en UE. Car ces problèmes sont difficiles à résoudre.

    Inquiétés par les problèmes sociaux dans les pays européens, les jeunes adultes européens partent à l’étranger. A la recherche de travail, ils s’installent aux Etats-Unis, au Canada ou en Australie. La Russie et la Chine sont également devenues des destinations prometteuses.

    Ces bouleversements sociaux se sont reflétés dans les résultats des dernières élections au Parlement européen dimanche dernier. Ce sont les eurosceptiques et les nationalistes qui ont remporté la victoire à ce scrutin. C’est sans doute une manière pour les électeurs de l’UE d’exprimer leur désaccord avec la politique de Bruxelles. N

    Lire aussi:

    Le chômage en hausse en Arabie saoudite, surtout parmi les femmes
    Contrôle des chômeurs renforcé: une exception française?
    Le chômage au Royaume-Uni au plus bas depuis 42 ans
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik