Ecoutez Radio Sputnik
    Grèce: les fermiers distribuent leurs fruits gratuitement

    Grèce: les fermiers distribuent leurs fruits gratuitement

    © Photo: Flickr.com/Christian Schnettelker/cc-by
    Economie
    URL courte
    0 1810

    Les dizaines de tonnes de fruits grecs frappés par l'embargo russe sont distribués gratuitement dans les rues, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Les premiers bénéficiaires des pêches et des nectarines gratuites sont les organisations caritatives qui travaillent avec des personnes démunies.

    Comme l'a déclaré le ministère grec de l'Agriculture, les fruits invendus suite aux contre-mesures de rétorsion adoptées par la Russie face à l'UE seront également donnés aux individus touchant de bas revenus.

    Les fermiers ont déjà approuvé toute action leur permettant de se débarrasser des excédents de marchandise et d'éviter que continue la chute des prix. Ils ont également proposé de distribuer des pêches et des nectarines dans les écoles. De plus, il est prévu d'utiliser une partie des 55 000 tonnes de fruits en souffrance dans les entrepôts à travers la Grèce pour fabriquer du jus.

    Toutefois, il n'est question pour l'instant que des marchandises qui prévues à l'exportation. Après l'interdiction d'importer en Russie des produits agricoles de l'UE, plus de 3 000 camions de fruits ont dû revenir en Grèce. On ignore ce qu'on fera avec les pêches non cueillies et les récoltes à venir de kiwis: après tout, il n'y a pas de marché d'écoulement alternatif en Europe pour une telle quantité de fruits.

    Au final, victimes de la politique de sanctions de Bruxelles contre Moscou, les fermiers grecs ont déclaré avoir l'intention d'obtenir une indemnisation intégrale des pertes subies. Selon les seules estimations préliminaires, la Grèce a déjà perdu jusqu'à 180 millions de dollars et il n'est pas encore possible de calculer les pertes à long terme. Selon le député grec Gavriil Avramidis, l'indemnisation des pertes par l'UE ne pourrait pas sauver, de toute façon, les agriculteurs grecs. "La décision annoncée par Bruxelles d'allouer 125 millions d'euros à titre de compensation pour tous les producteurs agricoles européens est insuffisante. Les seuls producteurs de pêches en Grèce auront besoin d'une aide financière de 40 millions d'euros. Compte tenu de la perte éventuelle à long terme du marché russe, les indemnisations ne seront d'aucune aide", a expliqué le député.

    Selon l'agence Bloomberg, la sortie définitive de la Grèce de sa plus longue récession économique, prévue pour fin 2014, est remise en question à cause de la "guerre de sanctions" entre la Russie et l'Union européenne. D'après l'agence, la Russie est le plus grand partenaire commercial de la Grèce, et les échanges bilatéraux avaient atteint l'an dernier 9,3 milliards d'euros.

    Les analystes de la banque néerlandaise ING ont calculé que les mesures de rétorsion adoptées par la Russie contre les agriculteurs européens coûteraient aux fournisseurs européens 6,3 milliards d'euros et entraîneraient 130 000 chômeurs supplémentaires. Les plus grandes pertes financières – 1,3 milliard d'euros – seront subies par l'Allemagne. La Pologne perdra 23 000 emplois. La Lituanie connaîtra une baisse de 0,4% de son PIB, 0,35% pour l'Estonie et 0,2% pour la Lettonie.

     

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Trump fait sa déclaration d'amour aux Grecs
    « La situation en Grèce est très, très compliquée »
    Les hackers grecs et turcs se lancent dans une guerre informatique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik