Ecoutez Radio Sputnik
    Sanctions : l’Arménie n’abandonnera pas la Russie

    Sanctions : l’Arménie n’abandonnera pas la Russie

    © Photo: The Voice Of Russia/Zuhal Sarhad
    Economie
    URL courte
    0 1710

    L’Arménie, comme d’autres pays de la Communauté des Etats indépendants, s’est dit prête à aider la Russie suite à l’adoption des dernières sanctions à l’encontre de l’Union européenne. Les produits agricoles arméniens sont déjà très présents sur le marché russe. Le gouvernement du pays s’est déclaré prêt à augmenter ses exportations vers la Russie.

    Après l’introduction de restrictions sur l’importation en Russie de marchandises provenant des Etats-Unis et d’Union européenne, l’Arménie a immédiatement réfléchit à la nécessité d’augmenter le volume de ses exportations de produits agroalimentaires vers la Russie. Le ministère de l’Agriculture a mis en place un groupe de travail spécial, chargé de veiller au bon déroulement de l’approvisionnement de la Russie en produits arméniens. De plus, l’Etat encourage les dirigeants d’entreprises à participer aux grandes expositions agricoles organisées en Russie afin d’évaluer l’ampleur des besoins et de conclure de nouveaux contrats. Les exportateurs potentiels vont s’appliquer à apporter tout leur concours nécessaire, a déclaré le Premier ministre arménien, Ovik Abramian :

    « La restriction des importations agricoles en provenance des Etats-Unis et de l’Union européenne vers la Russie offre des possibilités intéressantes pour la relance de l’économie arménienne. Nous pouvons nous imposer sur le marché russe, en particulier via nos producteurs de viande et de produits laitiers, ainsi que notre industrie de transformation.»

    Le ministre russe de l’Agriculture a indiqué que la Russie comptait sur d’importantes livraisons de produits agroalimentaires en provenance d’Arménie, et en particulier de fruits. Les Russes sont heureux de pouvoir se procurer des abricots et des pêches arméniens ainsi que des jus de fruits, des confitures, des fruits secs et des légumes en conserve. En l’état actuel des choses, les experts parient sur une forte augmentation du volume des exportations en provenance d’Arménie, a observé Vazgen Safarian, président de l’Union des producteurs arméniens :

    « L’année dernière, nous avons exporté près de 60 000 tonnes de fruits et de légumes frais. Cette année, nous prévoyons d’en exporter 65 000, et l’année prochaine, je pense que ce chiffre pourrait atteindre les 100 à 120 000 tonnes. Nous avons également besoin d’accroître nos exportations de vins. Nous sommes en mesure de conquérir ce marché, car la production de vin est l’une des traditions arméniennes. »

    Selon les experts, en plus de l’exportation de produits agricoles, les producteurs arméniens pourraient élargir considérablement la liste de produits importés, notamment en ce qui concerne les produits de la mer. La truite arménienne et les écrevisses du lac Sevan ont déjà trouvé leur place sur le marché russe, même si le volume des exportations reste faible pour l’instant. La simplification des procédures d’exportation de marchandises arméniennes vers la Russie sera bien sûr permise par l’adhésion prochaine de l’Arménie à l’Union eurasienne. Celle-ci va ouvrir de nouvelles perspectives pour la croissance économique du pays. /N

    Lire aussi:

    Une ancienne église arménienne démontée pour ériger une mosquée en Turquie
    La Russie connaît un essor de l’agriculture en dépit des sanctions
    Haut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik