Ecoutez Radio Sputnik
    L'imprévoyante Ukraine laisse filer son or

    L'imprévoyante Ukraine laisse filer son or

    © Photo. Fotolia.com/meryll
    Economie
    URL courte
    0800

    Les réserves d’or de la Banque nationale d’Ukraine ont littéralement fondu. Selon les données officielles, en février 2014, la banque possédait 21 tonnes d’or. La directrice de banque nationale de la banque d'Ukraine Valeria Gontareva a constaté, sans donner d'explications officielles, qu’il y a actuellement 16 fois moins d’or dans la réserve nationale. Selon certaines sources, les métaux précieux détenus par l’Ukraine se seraient déjà retrouvés aux Etats-Unis.

    Les agences rapportaient en mars dernier que les objets antiques qui se trouvaient sur le territoire de l’Ukraine, ont été transportés à l’aéroport de Borispol, d’où ils auraient été envoyés vers les Etats-Unis, sans subir les procédures douanières. L'événement s’est produit juste au moment où le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk devait se rendre à Washington pour mener des pourparlers sur les crédits pour l’Ukraine. Ces informations, issus de tièrces sources, n’ont été ni confirmées, ni démenties par Kiev.

    Il est probable que ces informations, relayées par les médias ont été rendues publiques uniquement pour faire sensation. Cette pratique a des précédents.

    Lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé, le Conseil de la Défense de la Yougoslavie a décidé de déplacer d'urgence ses réserves d'or vers les États-Unis. C’est ainsi que 33.685 kilos d’or yougoslave pur ont été acheminés par la mer de la Grande-Bretagne, où se trouvait la représentation de ce pays vers New York. Au printemps et en été 1940, encore 14.000 kilos ont été acheminés de Yougoslavie via la Suisse et la Grèce vers les Etats-Unis. En tout, 47.000 kilogrammes d’or yougoslave se sont retrouvés aux Etats-Unis.

    Pendant la guerre, le gouvernement en exil vendait cet l’or pour payer les salaires des fonctionnaires de l'Etat et subvenir aux besoins de la famille royale. Mais après la guerre, les Etats-Unis ont estimé les biens confisqués à leurs citoyens en Yougoslavie à 17 millions de dollars, alors que les historiens estiment que la valeur de ces biens ne dépasse pas 5 millions de dollars, exigeant que la Yougoslavie compense cette somme avec l’or sorti du pays. Les avocats yougoslaves insistaient sur le fait qu’en vertu du droit romain, sur lequel était basé le droit européen, il s’agissait d’une situation de Depositum miserabile – un déplacement des effets d’autrui vers un endroit tiers afin de les sauvegarder dans une situation difficile. D’après cette même clause, celui qui ne restitue pas les biens, peut être accusé de vol. Mais les Etats-Unis n’ont pas pris en compte cet argument.

    Les Américains ont gardé finalement sur leur territoire 16.000 tonnes d’or sur les 47.000, en comptant même le kérosène dépensé pour les vols d’avions militaires au-dessus de la Yougoslavie et y ajoutant le coût de chaque bombe jetée sur les villes des alliés serbes à la fin de la guerre.

    L’Ukraine risque de se retrouver confrontée à la même situation. Comme l’écrit l’analyse de l’agence Investkafe Dmitri Kalinitchenko, Moscou vend le pétrole en échange des dollars dont la valeur est « gonflée ». Mais la Russie les échange ensuite contre l’or dont le prix est actuellement « sous-estimé ».

    Et ces mesures que prend la Russie, risquent de forcer les ploutocrates euro-atlantiques, qui déprécient les cours du pétrole, à s'en mordre les doigts. T

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
    Grands titres