Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Union douanière-Vietnam : une zone de libre-échange bientôt mise en place

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Les Etats membres de l’Union douanière, à savoir la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan, ont achevé leurs négociations avec le Vietnam visant à élaborer un projet d’accord de création d’une zone de libre-échange.

    Rappelons que c’est le Vietnam qui a eu l’initiative de la mise en place d’une zone de libre-échange. Des consultations ont été tenues pendant plusieurs années, un groupe de travail a été chargé d’étudier l’opportunité de la création d’une telle zone. La conclusion des experts était la suivante : les échanges économiques entre trois Etats membres de l’Union et le Vietnam peuvent être plusieurs fois supérieurs au niveau actuel d’ici 2020 et la réalisation des plans vietnamiens de développement économique – création d’un parc énergétique, d’infrastructures, d’un système de transport, exploitation de gisements de ressources naturelles – s’en trouvera favorisée.

    La zone de libre-échange constitue un type d’intégration internationale dont le principe est novateur. Elle permet de diminuer les restrictions quantitatives dans le commerce, offre de belles opportunités pour l’intensification des activités d’investissement, lève les droits de douane et réduit la charge fiscale ainsi que les délais d’attente à la frontière, diminue au strict minimum les procédures qui accompagnent nécessairement tout coopération économique et commerciale en créant ainsi les conditions de libre concurrence.

    Le président vietnamien Trương Tấn Sang a insisté sur l’opportunité de la mise en place d’une zone de libre-échange et de l’importance de celle-ci pour les rapports économiques et commerciaux entre le Vietnam et les Etats membres de l’Union douanière.

    « Je crois qu’après la signature de l’accord de libre-échange les échanges commerciaux et les investissements entre nos pays subiront des modifications substantielles. Le fait que les économies de nos pays sont complémentaires, qu’elles ne sont pas en concurrence entre elles y contribue également. Le Vietnam dispose d’un grand potentiel en ce qui concerne l’industrie textile et la pêche mais aussi le secteur agraire. Dans les Etats membres de l’Union douanière ce sont l’industrie lourde et le secteur de hautes technologiques qui sont fortement développés. L’accord de libre-échange permettra de donner un coup de fouet à notre coopération dans des domaines tels que l’énergie, l’éducation et la recherche, les technologies ».

    Il n’existe pas de solution unique en ce qui concerne le libre-échange. Il y a toujours des négociations entre les intéressés. De telles négociations ont eu lieu pendant ces deux dernières années entre les Etats membres de l’Union douanière et le Vietnam. Comme prévu, elles se sont achevées à la mi-décembre 2014, fait remarquer Ioulia Chestoperova, conseillère du ministère russe du Développement économique.

    « Les négociations se sont déroulées avec assez de succès. Il nous a resté très peu de questions non réglées. Toutes les parties espèrent d’ailleurs que l’intégralité de ces questions sera réglée début 2015 pour que l’accord puisse être signé dans le courant de l’année ».

    Il d’agit notamment des conditions de libéralisation tarifaire, c’est-à-dire de la question de savoir pour quels marchandises les droits de douane doivent être abaissés et ceux pour lesquels ils seront totalement levés. Cette question est d’importance primordiale pour la future zone de libre-échange parce que la diminution et a fortiori la suppression des droits de douane auront pour l’effet de diminuer le prix des marchandises.

    « Quant aux marchandises vietnamiens, explique la conseillère du ministère russe du Développement économique, cela fait qu’ils se trouvent dans une situation privilégiée, du point de vue de la concurrence, par rapport aux marchandises similaires en provenance des autres Etats avec lesquels aucune zone de libre-échange n’a été créée. Le Vietnam va donc augmenter ses exportations vers les Etats membres de l’Union douanière en évinçant ainsi ses concurrents étrangers qui ne bénéficient pas de tels privilèges ».

    Pour le moment il est impossible de dire à quel moment de l’année 2015 l’accord de libre-échange entre l’Union douanière et le Vietnam sera signé, estime Ioulia Chestoperova en indiquant toutefois que selon elle la signature pourrait intervenir à la mi-année.

    Lire aussi:

    L’Iran sur le point de rejoindre la zone de libre-échange initiée par la Russie
    L’Afrique aura elle aussi sa zone de libre-échange continentale
    National Interest: les USA préparent un «cadeau» à la Chine en 2018
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik