Ecoutez Radio Sputnik
    Propriétaire d'une chaîne d'hôtels à Chypre : accepter que les touristes russes paient leurs séjour en roubles

    Propriétaire d'une chaîne d'hôtels à Chypre : accepter que les touristes russes paient leurs séjour en roubles

    © Photo: Flickr.com/eucy/cc-by-nc-sa 3.0
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le propriétaire d'une chaîne d'hôtels à Chypre, Ajay Goyal, a formulé une proposition inattendue à ses collègues dans le monde des affaires : accepter que les touristes russes paient leurs séjour en roubles. " Il est temps pour Chypre de montrer qu'il est un acteur digne et respecté dans l'arène internationale ", a-t-il indiqué récemment dans les pages du Cyprus mail, en publiant son appel.

    " Je propose aux hätels chypriotes de faire savoir aux voyagistes russes qu'ils sont prêts à accepter le paiement en roubles dans la saison 2015 pour se garantir l'arrivée d'environ un demi-million de touristes russes dans l'île. " Ainsi, a affirmé Ajay Goyal, Chypre réussira à arrêter la descente en piqué du flux de touristes russes à la suite des sanctions occidentales contre Moscou et de la dégringolade du rouble, ainsi qu'à maintenir la coopération du pays avec la Russie, très importante pour Chypre, dans le secteur touristique sans pour autant violer le régime des sanctions.

    Ajay Goyal a rappelé que, fin 2011, le gouvernement russe a été le premier à venir en aide à Chypre quand l'île a été frappée de plein fouet par une crise. " Chypre a pu toucher un prêt de 2,5 milliards d'euros. Par la suite, le gouvernement russe a accepté de repousser le remboursement et a rééchelonné le crédit, a-t-il rappelé. Aujourd'hui, Chypre est pris dans l'engrenage du conflit entre l'Europe et les Etats-Unis, d'une part, et la Russie, d'autre part, qui manifeste de la retenue pour les intérêts de l'île.

    La Russie manifeste de moins en moins d'enthousiasme à l'égard de Chypre après " la tonte " des dépäts, opération dont les grands perdants ont été les propriétaires russes de cet argent. " " Nous voulons accepter les roubles parce que nous avons foi en l'économie russe et ses perspectives à long terme, a-t-il souligné. La crise actuelle est liée dans une mesure bien plus grande à la politique et à la psychologie et est alimentée par des spéculations agressives contre le rouble sans pour autant se fonder sur une logique économique solide. La Russie ne s'effondrera pas et restera un très grand marché et une puissance. " Toujours d'après Ajay Goyal, la décision d'accepter les roubles " garantira à Chypre la fidélité de millions de touristes russes " qui choisiront " pendant encore des années " cette île méditerranéenne " au lieu des pays qui leur ont tourné le dos "/TASS. 

    Lire aussi:

    Les points brûlants de la rencontre de Poutine avec son homologue chypriote
    Les pays européens pourront-ils utiliser les bases de Chypre pour leur opération en Syrie?
    La guerre des mots s’envenime entre Erdogan et Netanyahu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik