Ecoutez Radio Sputnik
    Note russe dégradée: la décision de S&P insensée (économiste US)

    Note russe dégradée: la décision de S&P "insensée" (économiste US)

    © REUTERS / Brendan McDermid
    Economie
    URL courte
    Situation économique en Russie (61)
    197
    S'abonner

    La décision de l'agence S&P de rabaisser la note souveraine russe en catégorie spéculative est "insensée", estime l'économiste américain James Rickards.

    La décision de l'agence S&P de rabaisser la note souveraine russe en catégorie spéculative est "insensée", estime l'économiste américain James Rickards.

    "La Russie dispose de réserves suffisantes pour payer sa dette souveraine (…). Il est difficile de comprendre les causes de cette décision erronée et insensée", a déclaré l'économiste contacté par l'agence Sputnik.

    Selon lui, il est inutile de s'attendre que la Russie se retrouve en défaut de paiement, le pays ayant entre autres accès aux réserves de change chinoises.

    "La Chine, qui possède 4.000 milliards de dollars d'actifs, est en mesure de fournir à la Russie tout ce dont elle a besoin", explique M.Rickards, auteur du livre "Guerre des devises" (Currency Wars).

    L'agence de notation internationale Standard & Poor's a abaissé lundi la note souveraine de la Russie de BBB- à BB+, lui assignant une perspective négative. L'agence a expliqué sa décision par la baisse de la souplesse de la politique monétaire russe, la dégradation du système financier du pays et la contraction des réserves due aux pressions extérieures.

    Il s'agit de la première fois depuis plus de 10 ans que la dette russe est assortie d'un statut spéculatif.

    Dossier:
    Situation économique en Russie (61)

    Lire aussi:

    Un incendie s'est déclaré près de la gare de Bruxelles-Nord - images
    Jean-Paul Delevoye annonce sa démission du gouvernement
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Miss Centre-Val de Loire se moque d’elle-même après le détournement viral d’une de ses photos
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik