Economie
URL courte
0 572
S'abonner

Le président de Gallup, un des plus grands instituts de sondage américains, estime dans une tribune que les chiffres du chômage américain sont largement sous-estimés.

Les chiffres officiels du chômage américain sont largement sous-estimés, écrit dans une tribune intitulée "Le grand mensonge du chômage à 5,6%" Jim Clifton, président de Gallup, un des plus grands instituts de sondage américains.

"Voici quelque chose que beaucoup d’Américains – y compris parmi les plus brillants et les plus instruits d’entre nous – ignorent: le taux de chômage officiel, tel qu'il est rapporté par le Département américain du Travail, est extrêmement trompeur", écrit M. Clifton.

"En ce moment, nous célébrons, des médias à la Maison Blanche en passant par Wall Street, la baisse historique du chômage à 5,6%. Pourtant aucun d’entre eux ne vous dira ce qui suit: si vous, un membre de votre famille ou quiconque êtes au chômage, et que par la suite vous renoncez à trouver un emploi, si vous êtes désespérément en quête d’un job mais que vous avez cessé votre recherche au cours des quatre dernières semaines, le département du Travail ne vous comptabilise pas en tant que chômeur", poursuit l’article.

"Actuellement, 30 millions d’Américains sont soit sans emploi, soit sous-employés de façon sévère. Croyez-moi, la grande majorité d’entre eux ne sont pas en train de fêter cette baisse historique du chômage", estime M. Clifton.

"C’est un mensonge qui a des conséquences, parce que le grand rêve américain c’est d’avoir un bon travail, et ces dernières années, l’Amérique a échoué à assurer ce rêve plus qu’à tout autre moment dans l’histoire récente", conclut l’auteur.

Lire aussi:

Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Les Républicains en tête des régionales en France, devant le RN et la gauche, selon des estimations
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook