Economie
URL courte
Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
0 515
S'abonner

Les cours des produits porcins sont en chute libre "sous l'effet conjugué des barrières russes à l'importation et d'une hausse de la production dans l'UE".

L'Union européenne a mis en place mardi une aide au stockage du porc afin de faire remonter les cours, frappés par l'effet conjugué de l’embargo russe décrété en janvier 2014 et d'une hausse de la production, a annoncé la Commission européenne.

L'adoption de ce mécanisme, dont la précédente activation remonte à 2011, a été approuvée par 21 Etats-membres, parmi lesquels la France et le Danemark, très demandeurs, la Pologne et la Belgique, a précisé une source européenne.

Il s'agit de subventionner le stockage, pour des durées variant de 90 à 150 jours, de produits porcins retirés du marché afin de faire rebondir les cours. Ceux-ci "ont considérablement chuté sur tous les marchés européens sous l'effet conjugué des barrières russes à l'importation et d'une hausse de la production dans l'UE", a précisé la Commission dans un communiqué.

Les autorités russes ont décrété en janvier 2014 un embargo sur le porc européen suite à la découverte de cas de fièvre porcine africaine en Lituanie et en Pologne. La Russie est le premier client des 28 pays de l'Union européenne, avec plus de 800.000 tonnes de viande porcine exportée par an, pour une valeur supérieure à un milliard d'euros.

 

Dossier:
Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

Lire aussi:

Embargo: la Chine lance les livraisons de porc en Russie
Belgique: 40 M EUR de pertes suite à l'embargo russe sur le porc
France: "rude impact" de l'embargo russe (FNSEA)
Alexandra de Taddeo explique pourquoi elle avait conservé les vidéos X envoyées par Griveaux
Tags:
embargo, Commission européenne, Union européenne (UE), Belgique, Pologne, Danemark, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook