Ecoutez Radio Sputnik
    Gazoduc

    Gazoduc Nabucco: la Bulgarie souhaite relancer le projet

    © Sputnik . Alexei Nikolskiy
    Economie
    URL courte
    0 523

    Selon le premier ministre bulgare Boïko Borissov, Sofia espère "relancer le projet de gazoduc Nabucco, ou plutôt son tronçon occidental traversant la Bulgarie".

    La Bulgarie souhaite ressusciter le projet de gazoduc Nabucco et transporter du gaz azerbaïdjanais vers d'autres pays européens, a déclaré mercredi le premier ministre bulgare Boïko Borissov.

    "Nous voulons relancer le projet Nabucco, ou plutôt sa partie commençant à la jonction avec le gazoduc Tanap et le tronçon occidental de Nabucco traversant la Bulgarie", a indiqué M.Borissov à l'issue d'une rencontre avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliev.

    M.Borissov a annoncé son intention de lancer des discussions avec la Commission européenne à ce sujet.

    "Il y a une possibilité réelle que le gaz azerbaïdjanais (…) transite par notre territoire vers des pays voisins", a ajouté le premier ministre. 

    Ces dernières années, la Bulgarie misait sur le projet de gazoduc russe South Stream pour garantir sa position de pays de transit du gaz russe vers l'Europe. Toutefois, la Russie a renoncé au projet South Stream début décembre 2014 en raison de la "position hostile de l'Union européenne". La nouvelle formule proposée par Moscou prévoit la construction d'un deuxième gazoduc entre la Russie et la Turquie par le fond de la mer Noire et la mise en place d'un hub gazier à la frontière turco-grecque.

    Présenté en 2012, le projet Nabucco West était une version plus modeste du projet initial Nabucco proposé en 2004. Nabucco West prévoyait la construction d'un gazoduc long de 1.300 km (contre 3.300 km pour Nabucco) reliant le gisement azerbaïdjanais de Shah Deniz-2 (mer Caspienne) aux pays européens et contournant la Russie. Le gazoduc devait passer par l'Azerbaïdjan, la Géorgie, la Turquie, la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie et l'Autriche et transporter 31 milliards de m³ de gaz par an, soit 5% des besoins annuels de l'UE en 2020. Le projet a été abandonné en juin 2013, le consortium international chargé d'exploitation du gisement de Shah Deniz-2 ayant opté pour le gazoduc transadriatique TAP.

    Lire aussi:

    L'Azerbaïdjan ne réanimera pas le projet Nabucco
    Gaz: l'Iran prêt à s'associer au projet Nabucco
    Nabucco sans gaz
    Nabucco: l'Azerbaïdjan doute des perspectives du gazoduc
    Tags:
    gaz, Nabucco (gazoduc), Boïko Borissov, Bulgarie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik