Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée, Yalta

    Crimée: les autorités aideront les investisseurs occidentaux à contourner les sanctions

    © Sputnik. Konstantin Chalabov
    Economie
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (186)
    0 684

    Les autorités régionales de la Crimée promettent d'aider les entrepreneurs occidentaux qui souhaitent investir dans l'économie de la péninsule à contourner les sanctions décrétées par les Etats-Unis et l'UE.

    Les autorités criméennes promettent d'aider les investisseurs étrangers à contourner les sanctions imposées contre la péninsule, a annoncé mercredi le chef de la république russe de Crimée, Sergueï Aksionov, dans son discours au Conseil de la Fédération (sénat russe).

    "Nous avons accueilli des délégations de France et d'Israël. Certaines d'entre elles préfèrent éviter des contacts avec la presse, mais souhaitent investir dans l'économie de la péninsule. Nous les aiderons à échapper aux sanctions qu'ils pourraient subir s'ils s'implantaient en Crimée", a déclaré M. Aksionov, ajoutant qu'il existait des "filières technologiques permettant de protéger l'argent des investisseurs".

    Le président du parlement de Crimée, Vladimir Konstantinov, a pour sa part souligné que certains investisseurs "lorgnaient sur la péninsule" et que leur nombre ne cessait d'augmenter depuis la réunification de la Crimée avec la Russie.

    "Ils veulent investir dans l'agriculture, l'industrie de transformation et les infrastructures portuaires. La Turquie et la Chine sont très actives sur ce plan. Les Français et les Japonais regrettent beaucoup de ne pas pouvoir prendre part à la construction du pont qui doit relier la Crimée au Caucase russe", a indiqué M. Konstantinov.

    "Ils s'en mordent les doigts d'avoir soutenu les sanctions contre la Russie", a conclu le président du parlement de Crimée.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (186)

    Lire aussi:

    Crimée: l'UE appelle la communauté internationale à rejoindre les sanctions
    L'UE sanctionne la Crimée
    Sanctions: l'UE interdit les investissements en Crimée
    Crimée: les sanctions de l'UE ne devraient pas nuire aux investissements (Moscou)
    Tags:
    investissements, Vladimir Konstantinov, Sergueï Aksionov, Russie, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik