Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie rejoint la banque asiatique AIIB

    La Russie rejoint la banque asiatique AIIB

    © AFP 2019 HOW HWEE YOUNG / POOL
    Economie
    URL courte
    11333

    Créée en 2014 sur l'initiative de la Chine, l'Asian Infrastructure Investment Bank est destinée à financer les projets d'infrastructure dans la région Asie-Pacifique. Elle sera dotée d'un capital de 100 milliards de dollars.

    La Russie participera à la fondation de la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB), a annoncé samedi à Bo'ao, en Chine, le premier vice-premier ministre russe Igor Chouvalov.

    "Le président russe a décidé que la Russie participerait au capital de la Banque d'investissement dans les infrastructures", a indiqué M.Chouvalov lors du Forum économique annuel d'Asie, réplique asiatique du Forum de Davos.

    Le président chinois Xi Jinping a déjà salué la décision de Moscou d'adhérer à la banque AIIB. "Le président chinois a salué la décision russe de rejoindre la Banque d'investissement dans les infrastructures. Le remercie sincèrement le président russe Vladimir Poutine pour le soutien qu'il apporte à la banque AIIB", a déclaré samedi le ministre chinois des Finances Lou Jiwei lors du dialogue d'affaires russo-chinois organisé en marge du Forum de Bo'ao.

    Créée en 2014 sur l'initiative de la Chine, l'Asian Infrastructure Investment Bank est considérée comme une institution concurrente de la Banque mondiale (BM) et de la Banque asiatique de développement (BAD). Elle est destinée à financer les projets dans les transports, l'énergie, les télécommunications et d'autres infrastructures dans la région Asie-Pacifique. L'AIIB sera dotée d'un capital de 100 milliards de dollars. Elle travaillera avec les banques multilatérales de développement existantes et interviendra à titre complémentaire.

    A ce jour, 27 pays, dont 20 pays de la région Asie-Pacifique, ont signé la déclaration d'intention pour la création de cette banque. Plusieurs pays de l'Europe occidentale dont la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, l'Italie, la Suisse et le Luxembourg, ont annoncé leur participation ces deux dernières semaines.

    Lire aussi:

    La Suisse rejoint la banque AIIB
    L'alternative chinoise à la Banque mondiale attire les Européens
    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    Tags:
    Igor Chouvalov, Bo'ao, Chine, Russie, AIIB
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik