Economie
URL courte
Gazoduc Turkish Stream (101)
0 482
S'abonner

Cinq pays des Balkans se réuniront la semaine prochaine à Budapest pour étudier la possibilité de s'associer au projet de gazoduc Turkish Stream.

Gazoduc
© Flickr / Presidencia de la República Mexicana
Les ministres hongrois, serbe, macédonien, grec et turc des Affaires étrangères se réuniront le 7 avril à Budapest pour évoquer la participation éventuelle de leurs pays au projet de gazoduc Turkish Stream, a annoncé vendredi aux journalistes le premier vice-premier ministre et chef de la diplomatie serbe Ivica Dacic.

Selon lui, la rencontre portera principalement sur la sécurité énergétique des pays intéressés. 

"Cinq pays procéderont à un échange de vues sur la question de savoir s'ils sont prêts à réaliser le projet de gazoduc Turkish Stream, c'est-à-dire un projet prévoyant la mise en place d'un nouveau réseau d'approvisionnement de la région en gaz", a déclaré M. Dacic.

La Russie a annoncé en décembre dernier qu'elle renonçait au projet de gazoduc South Stream qui devait acheminer du gaz par le fond de la mer Noir vers la Bulgarie et de là, vers la Hongrie, l'Autriche et l'Italie. Le projet a été abandonné en raison de la position hostile de l'Union européenne.

En contrepartie, Moscou a décidé de construire un gazoduc qui relierait la Russie à la Turquie également par le fond de la mer Noire. D'une capacité de 63 milliards de mètres cubes de gaz par an, ce pipeline baptisé Turkish Stream doit aboutir à la frontière turco-grecque pour alimenter un hub gazier dont la construction est également prévue.

Le nouveau gazoduc sera opérationnel à partir de décembre 2016.

Dossier:
Gazoduc Turkish Stream (101)

Lire aussi:

Turkish Stream: le calendrier des travaux prêt d'ici une semaine (Gazprom)
Poutine en Hongrie: le gazoduc Turkish Stream au menu de la visite
Turkish Stream: Moscou et Ankara entament la réalisation du projet
Gazoduc russo-turc: Ankara prêt à financer le tronçon terrestre
Tags:
Turkish Stream, Ivica Dacic, Turquie, Italie, Autriche, Hongrie, Bulgarie, Russie, Budapest
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook