Ecoutez Radio Sputnik
    À Shanghaï

    D'ici 2020, les entrepreneurs chinois seront deux fois plus riches que les Américains

    © Flickr/ Chris Marchant
    Economie
    URL courte
    0 276

    En 2014, les Américains étaient en tête du classement des hommes les plus riches du monde avec une fortune totale de 23 000 milliards de dollars. Les Chinois, avec 19 500 milliards de dollars, arrivent en deuxième place.

    D'ici quelques années les Chinois fortunés ont toutes les chances d'évincer les Américains de la première position du classement.

    Ainsi, d'ici 2020, le montant des actifs financiers augmentera jusqu'à 53 000 milliards de dollars et dépassera pratiquement du double celui détenu par les riches Américains, qui posséderont "seulement" 27 000 milliards de dollars.

    Selon les auteurs du rapport, la forte croissance économique attendue dans les cinq prochaines années sera le principal facteur de prospérité pour les Chinois. Selon les pronostics de Standard & Poors, en 2015 le PIB de la Chine augmentera de 6,9%, et de 6,6% en 2016.

    Début mars, le premier ministre chinois Li Keqiang, dans le cadre de la session annuelle du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale, a déclaré que la Chine ouvrirait plusieurs secteurs économiques aux investissements étrangers et stimulerait la sortie des entreprises chinoises sur les marchés occidentaux. Cela pourrait également contribuer à l'augmentation du nombre d'employés chinois hautement rémunérés.

    Le gouvernement chinois accorde déjà une attention particulière au développement des petites et moyennes entreprises en diminuant les taux d'intérêt des prêts et en simplifiant la procédure d'enregistrement des sociétés. Ces mesures ont déjà conduit à une rapide hausse des revenus de la population: ils ont grimpé de 9,2% en 2014.

    L'augmentation des actifs financiers globaux des Chinois fortunés, selon les auteurs du rapport, sera statistiquement assurée par la hausse de la population totale de la Chine. En 2014, le pays s'est encore agrandi de 7 millions d'habitants pour atteindre 1,367 milliards. A titre de comparaison, les USA comptaient 318,9 millions d'habitants fin 2014.

    Les Américains fortunés seront plus "pauvres" au total que les Chinois d'ici 2020, mais resteront en tête en termes d'actifs par ménage.

    Dans cinq ans, un Américain riche possédera 491 000 dollars d'actifs, tandis qu'un Chinois devra se "contenter" de 319 000 dollars.

    Les auteurs du rapport ont également noté une particularité psychologique de la plupart des Chinois aisés: les entrepreneurs chinois s'intéresseraient en premier lieu à la sécurité des investissements et ne sont pas enclins à se considérer comme "riches".

    Cependant, ils se sont également habitués à diversifier leurs sources de revenus et se familiarisent sans hésiter avec de nouveaux secteurs d'activité.

    Le directeur du Centre d'études globales de l'université de Shanghai, Changgang Guo, pense qu'en Chine se forme actuellement une classe de personnes aisées, qui à terme pourrait devenir la nouvelle locomotive de la croissance économique.

    "Ce n'est plus une classe moyenne, habituée à dépenser son argent en consommant. Ce groupe de population veut voir ses revenus augmenter et se diversifier. De nombreux jeunes Chinois ont fait leurs études en Occident et savent parfaitement comment développer leur entreprise et où investir", explique Changgang Guo.

    La jeune génération d'entrepreneurs chinois gagne activement de l'argent à travers le monde et ne craint pas de diversifier ses sources de revenus. Cependant, la rapide augmentation du nombre de Chinois aisés pourrait stratifier la société et accroître le niveau d'inégalité sociale, estiment les experts. "En général, la famille leur offre un certain capital de départ, mais peu d'entre eux arrivent à percer de zéro. Au final se forme une sorte de cercle d'élite de personnes fortunées qui ne contribue pas à la prospérité du reste de la population", conclut l'expert.

     

    Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

    Lire aussi:

    Milliardaires: la Chine talonne les Etats-Unis (CNN)
    Au moins 44 Etats souhaitent rejoindre la Banque asiatique AIIB
    Dédollarisation, AIIB: la Russie et la Chine poursuivent leur lune de miel à Bo'ao
    La Russie rejoint la banque asiatique AIIB
    La banque chinoise d’infrastructures AIIB, un projet à multiples facettes
    Tags:
    États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik