Economie
URL courte
0 1075
S'abonner

La Russie est déterminée à réclamer l'intégralité de la dette ukrainienne et espère pouvoir influer sur la décision du FMI d'octroyer de nouveaux crédits à Kiev.

La Russie n'a pas l'intention de restructurer les crédits accordés à l'Ukraine et fera connaître sa position pour influer sur la décision du Fonds monétaire international (FMI) d'apporter une nouvelle aide financière à Kiev, a déclaré samedi le premier ministre Dmitri Medvedev dans une interview à la télévision russe.

"Nous avons déjà dit que nous n'avions pas l'intention de restructurer quoi que ce soit. C'est visiblement pour cela que l'on a vu apparaître ces décisions, ces actions convulsives et incompréhensibles de la Rada suprême [parlement ukrainien, ndlr]", a indiqué le premier ministre.

Selon lui, Moscou ne pourra pas bloquer la décision du FMI d'octroyer un crédit à l'Ukraine, car la part russe au capital du Fonds ne l'autorise pas à le faire.

"Mais nous ferons nécessairement connaître notre position. Je suis persuadé que notre voix influera finalement sur la position d'autres créanciers et d'autres membres du Fonds monétaire international", a ajouté Dmitri Medvedev.

Il estime que la position de Moscou est susceptible de faire changer d'avis à de nombreux créanciers, y compris à ceux qui sympathisent avec l'Ukraine.

Lire aussi:

La Russie refuse de restructurer la dette ukrainienne
Situation économique en Ukraine
L’Ukraine refuse de rembourser 3 mds USD à la Russie
Tags:
Fonds monétaire international (FMI), Dmitri Medvedev, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook