Ecoutez Radio Sputnik
    Dollars

    Etats-Unis : une agence de crédit aux exportations interrompt ses activités

    © Flickr / 401K 2012
    Economie
    URL courte
    0 300
    S'abonner

    Près de 195 actes d'un montant de plus de 9 milliards de dollars sont reportés, et dans la liste des entreprises touchées figurent de grandes sociétés comme Boeing ou General Electric.

    L'agence de crédit aux exportations américaine EXIM Bank (Banque d'import export des Etats-Unis) a suspendu ses activités le 1er  juillet suite à l'échéance de son contrat de licence en juin, et que le Congrès des Etats-Unis n'a pas prolongé, rapporte l'agence Reuters.

    D'après le site internet de l'agence, plus de 195 actes de plus de 9 milliards de dollars attendaient l'approbation de l'agence, mais ils ont été finalement reportés pour une durée indéterminée. 
    Parmi les sociétés qui pâtiront de l'arrêt des activités de l'EXIM Bank, figurent entre autres des géants comme Boeing, General Electric et Westinghouse Electric, ainsi que des petites entreprises d'exportations locales.

    Pour le moment, les parlementaires américains sont en congés pendant 11 jours dans le cadre du Jour de l'Indépendance des Etats-Unis, célébré le 4 juillet. Toutefois, plusieurs démocrates, des républicains ainsi que et des sociétés exportatrices comptent beaucoup sur le fait que la seconde quinzaine de juillet, quand le projet de loi de financement des transports sera examiné, la prorogation de la licence sera inclue dans ce document.

    Le président américain Barack Obama a déclaré qu'il s'engagerait personnellement pour la reprise des activités d'EXIM Bank.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Végane depuis cinq ans, elle mange de la viande et s’étonne des résultats
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    Westinghouse, General Electric, Boeing, Reuters, Barack Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik