Ecoutez Radio Sputnik
    Un rassemblement de protestation d'agriculteurs polonais à Varsovie

    Embargo russe: les agriculteurs européens ont perdu 5,5 mds EUR

    © Sputnik. Filipp Klimashevsky
    Economie
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
    25601

    Selon le président d'un syndicat agricole basé en Belgique, les exportations agroalimentaires européennes se sont réduites de près de moitié suite à l'embargo russe.

    Les producteurs agricoles de l'Union européenne ont subi un manque à gagner de 5,5 milliards d'euros suite à l'embargo décrété par la Russie sur les denrées alimentaires en provenance des pays ayant instauré des sanctions contre Moscou, a annoncé vendredi Albert Jan Maat, président du syndicat agricole Copa-Cogega basé à Bruxelles.

    "Les producteurs de lait, de viande porcine et de fruits et légumes de l'UE sont touchés de plein fouet par l'embargo sur les exportations imposé par la Fédération de Russie. Cet embargo commercial, dont les agriculteurs et les coopératives agricoles sont les victimes, a fait diminuer de près de moitié, soit de 5,5 milliards d'euros, nos exportations agro-alimentaires", a déclaré Albert Jan Maat cité dans un communiqué mis en ligne sur le site du Copa-Cogega.

    En représailles aux sanctions occidentales contre la Russie, Moscou a décrété un embargo sur certains produits alimentaires en provenance des Etats-Unis, de l'UE, du Canada, de l'Australie et de la Norvège. La liste de ces denrées a été publiée le 7 août 2014. Elle comprend notamment les produits laitiers, les viandes, les poissons et les fruits et légumes.

    Fin juin 2015, l'embargo sur les denrées provenant des pays visés par les contre-sanctions russes a été prorogé jusqu'au 5 août 2016.

    Le 29 juin, le président Vladimir Poutine a signé un décret enjoignant aux autorités compétentes de détruire à la frontière les denrées alimentaires acheminés vers la Russie  en violation de cet embargo.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

    Lire aussi:

    Embargo russe: perte de 20 centimes le kilo pour les éleveurs français de porc
    La chute des prix du porc en Europe, conséquence de l'embargo russe
    Morano: l’embargo russe a de lourdes conséquences pour l'agriculture française
    Tags:
    contre-sanctions, manque à gagner, embargo, Copa-Cogega, Union européenne (UE), Albert Jan Maat, Belgique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik