Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre kazakh Karim Massimov

    Le Kazakhstan laisse flotter sa monnaie, qui s'effondre immédiatement

    © Sputnik . Aleksey Nikolsky
    Economie
    URL courte
    2191

    La monnaie ne cesse de perdre de sa valeur au Kazakhstan, au point que les autorités ont décidé de ne plus intervenir sur le marché des changes pour encadrer les mouvements du tengué, nom de la devise kazakh, qui a aussitôt perdu plus de 20% de sa valeur.

    Le Kazakhstan a décidé jeudi de cesser d'intervenir sur le marché des changes et de laisser flotter sa monnaie, le tengué, en provoquant sa dévaluation immédiate de 23% face au dollar, rapportent les médias internationaux. 

    "La Banque centrale et le gouvernement ont décidé de mettre en place une nouvelle politique monétaire à partir du 20 août 2015 avec pour objectif la lutte contre l'inflation, en abolissant la bande de fluctuation pour se diriger vers un régime flottant", a déclaré jeudi le premier ministre kazakh Karim Massimov. 

    Cette décision intervient dans un contexte d'effondrement des prix du pétrole, la principale source de revenus du Kazakhstan. 

    Intervenant mercredi lors d'une réunion consacrée à la situation économique du Kazakhstan, le président du pays Noursoultan Nazarbaïev, au pouvoir depuis près de 25 ans, a insisté sur la nécessité de s'adapter à un prix du pétrole compris entre 30 et 40 dollars le baril. 

    "Le Kazakhstan doit se faire à un pétrole entre 30 et 40 dollars le baril", a déclaré le chef de l'Etat, prévenant que la faiblesse des prix du brut et des métaux pourrait se maintenir pendant cinq ans. 

    Selon lui, le Kazakhstan est aussi touché par la chute de la demande en Chine et en Russie, ses deux principaux marchés.

    Lire aussi:

    Le Kazakhstan dévalue sa monnaie
    Russie-Biélorussie-Kazakhstan: Minsk sceptique sur les perspectives d'une monnaie commune
    Des artisans ayant travaillé à Notre-Dame déclarent ne pas arriver à comprendre l’incendie
    Un CRS matraque une Gilet jaune à la tête et la laisse inconsciente au sol (vidéo)
    Tags:
    monnaie, Noursoultan Nazarbaïev, Karim Massimov, Kazakhstan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik