Ecoutez Radio Sputnik
    Chinese investors monitor screens showing stock indexes at a trading house in Shanghai

    Le pétrole entame la semaine en forte hausse

    © AFP 2019 PHILIPPE LOPEZ
    Economie
    URL courte
    Chute des prix du pétrole (171)
    4387
    S'abonner

    Suite à la baisse de la production de pétrole des Etats-Unis et au désir de l'Opep de discuter de la chute des cours avec d'autres producteurs, les marchés du pétrole s'inscrivaient en nette hausse de 4,5-5,5%, lundi en fin d'échanges européens. La hausse se poursuit.

    Selon le département de l’Énergie des États-Unis, la production d’or noir du pays a été de 9,3 millions de barils par jour (bpj) en juin, soit 100.000 bpj de moins que le chiffre révisé du mois de mai. 

    Vers 16H10 GMT (18H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre cotait 52,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 2,16 dollars par rapport à la clôture de vendredi. Les marchés londoniens étaient fermés lundi pour cause de jour férié.

    Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 2,27 dollars, à 47,49 dollars.

    Vers la fermeture de la séance, les cours du pétrole ont fortement augmenté à New York pour la troisième séance de suite, achevant contre toute attente le mois sur une hausse.

    Cette flambée inattendue est due au fait que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), de plus en plus préoccupée par la chute des cours depuis l'été 2014, serait prête à discuter avec d'autres producteurs de pétrole, après la déclaration du département de l’Énergie des États-Unis, a expliqué à Reuters Phil Flynn, analyste chez Price Futures Group.

    "La combinaison de ces deux informations semble avoir donné un coup de fouet au marché", a dit M. Flynn.

    Le marché boursier russe n'a pas manqué de réagir en rebondissant suite à la hausse sur le marché pétrolier.

    Ainsi, en clôture à Moscou, l'indice MICEX a accru de 0,81%, un nouveau record depuis trois mois. La meilleure performance a été affichée par le métallurgiste Mechel qui a enregistré une hausse de 6.21%.

     

    Dossier:
    Chute des prix du pétrole (171)
    Tags:
    MICEX, pétrole, bourse, OPEP, Phil Flynn, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik