Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau chinois

    La Chine économie de marché: les conséquences pour l'Europe et les USA

    © AP Photo/ Ng Han Guan
    Economie
    URL courte
    176676303

    Selon des chercheurs américains, l'attribution éventuelle du statut d'économie de marché à la Chine en 2016 menace l'économie européenne. 3,5 millions de chômeurs supplémentaires, ainsi que des économies française, allemande, italienne et britannique largement impactées, pourraient être une conséquence directe.

    Est-ce une menace réelle où une fausse alerte? Le nouveau statut de la Chine est-il si épouvantable que ce que le voient les chercheurs américains? Des experts apportent des réponses à ces questions pour Sputnik.

    L'impact chinois sur l'économie européenne, d'après les experts américains

    Selon une étude du think-tank américain Economic Policy Institute (EPI), l'afflux de produits chinois en Europe pourrait augmenter de 25-50% en 2016 grâce à son nouveau statut économique. Les européens n'auront plus de mécanisme de réduction des importations chinoises qu'ils utilisent contre la Chine dans son statut actuel, explique l'EPI.

    L'expansion chinoise impactera d'abord les producteurs de textile, de vêtements, d'appareils informatiques et optiques ainsi que d'autres branches de production. Suite à cela, plus de 3,5 millions de salariés perdront leur travail entre 2017 et 2020. La France, l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni seront les pays dont les économies seront les plus impactées, estiment les experts de l'EPI.

    "Une volonté des Etats-Unis d'affaiblir l'économie européenne"

    Grafian Cinak, expert du Centre d'analyse géopolitique polonais, estime que cette recherche traduit la volonté des Etats-Unis d'affaiblir l'économie européenne. Actuellement, l'Union européenne est un compétiteur majeur des Etats-Unis et c'est pour cela qu'ils sont intéressés par un affaiblissement de l'économie européenne: Washington se rend compte que la coopération sino-européenne serait avantageuse pour les deux pays, estime M. Cinak.

    Dans le même temps, les Etats-Unis sont "stratégiquement intéressés par un affaiblissement du potentiel d'exportation chinois, d'où les efforts pour semer la peur et le doute envers tout ce qui est chinois", poursuit l'expert polonais interrogé par Sputnik. Les Etats-Unis se servent du nouveau statut éventuel de la Chine aux mêmes fins. Mais plusieurs pays européens ont déjà reconnu la Chine comme une économie de marché, estime-t-il.

    M. Cinak fait remarquer que le scénario des relations sino-européennes dépend de la politique qui sera choisie par l'UE envers à la Chine. Si Washington et Bruxelles signent l'accord sur le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement, il faut s'attendre à une résistance européenne à l'expansion chinoise. Mais si les Vingt-Huit choisissent une politique économique indépendante, ils seront plus loyaux envers la Chine et se rendront compte que les marchés orientaux constituent une possibilité de développement de l'économie européenne, plongée actuellement dans une crise.

    Les Etats-Unis "aiment faire peur à l'Europe"

    Vladimir Bačišin, économiste slovaque et professeur de l'institut Paneuropéen à Bratislava, estime pour sa part que les experts américains "aiment faire peur à l'Europe". "Pourquoi? Mais parce que l'afflux de produits bon marché impactera probablement les Etats-Unis eux-mêmes. C'est une première chose. Deuxièmement, avec le changement de statut de l'économie chinoise les innovations de la Silicon valley pourraient se retrouver dans l'Empire du Milieu… Et cela impacterait gravement les Etats-Unis", lance l'expert.

    Le chercheur de l'Institut de l'économie et de la politique mondiale chinois Xiao Licheng considère que les experts américains ne cherchent pas à faire peur aux européens et que les résultats de cette recherche ne sont que leur propre opinion. Dans le même temps, M. Licheng appelle à constater si leurs conclusions correspondent à la réalité. "La Chine et l'Europe sont étroitement liées au niveau commercial. Dans ce contexte, l'opinion des experts américains en question n'a pas de légitimité", estime-t-il.

    Lire aussi:

    Pas de mondialisation réussie sans la Chine, l’Inde et la Russie
    La Chine fera perdre 3,5 millions d’emplois à l’Union européenne
    Rencontre au sommet USA-Chine: les questions clés
    Chine: l'instabilité économique fait partie de la stratégie nationale
    Tags:
    économie de marché, chômage, Economic Policy Institute (EPI), Europe, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik