Ecoutez Radio Sputnik
    Les Matriochkas, poupées russes

    10 faits sur les exportations russes qui vous surprendront

    © Flickr/ Marcos Leal
    Economie
    URL courte
    53159171557

    Lorsqu'on évoque les biens russes exportés, on a tendance à imaginer le pétrole, le gaz, la vodka et le matériel militaire, alors que les exportations russes acquièrent pas à pas un caractère "plus doux et plus pacifique".

    Ces derniers temps, on a assisté à une évolution vers une production plus pacifique s'agissant des exportations provenant de Russie. Voici 10 tendances actuelles qui pourraient changer la perception publique de ce que l'on comprend sous le terme d'"export russe".

    1. Les exportations agricoles

    Qu'est-ce que veut donc dire "plus pacifique"? En fait, la Russie s'est tournée vers les exportations agricoles, avec de vastes quantités de produits alimentaires exportés en 2015 dont le montant est estimé à 20 milliards de dollars, avec 15% de croissance comparativement à l'année précédente.

    De cette manière, les produits agricoles ont devancé d'autres catégories destinées à l'export, laissant notamment les exportations d'équipement militaire loin derrière eux.

    2. Les chars russes

    Ensuite, le char russe T-90 représente un des chars les plus vendus au monde, ainsi qu'un des produits exportés russes les plus recherchés. Ainsi, rien que l'Inde projette d'en recevoir 2.000 vers 2020. Les ventes des chars et des véhicules blindés russes dépassent celles des compétiteurs américains et allemands, la Russie restant le deuxième pays exportateur d'armements conventionnels dans le monde, derrière les Etats-Unis.

    3. L'équipement agricole

    L'équipement agricole russe est aussi en train de conquérir le marché international, avec ses exportations en hausse ces dernières années.

    Depuis le début de 2015, la Russie a vendu une production en l'espèce évaluée à 3,8 milliards de roubles (60 millions de dollars), ayant doublé les chiffres de l'année précédente.

    4. Les déchets de papier

    La quatrième catégorie d'export est représentée par les déchets de papier. Cet été, le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé un décret selon lequel le papier recyclable et le carton sont intégrés à la liste des biens largement exportés à l'étranger.

    En 2014, plus de deux millions de tonnes métriques de déchets de papier ont été collectées en Russie, dont approximativement 350.000 tonnes ont été exportées, créant un profit estimé à 65 millions de dollars.

    5. La vodka en déclin

    Quant à la vodka, la Russie est de moins en moins déterminée à la partager sur le marché international. Les exportations de vodka ont diminué par deux dès le début de 2015, ce qui est apparemment lié à la production réduite de cette boisson (qui a chuté de 22,5% cette année).

    6. Le porc

    Les exportations de porc ont également connu une véritable flambée, en grimpant de 700% en 2015.

    Par comparaison, les exportations de volaille ne croissent que de 12% par an.

    7. Le bran de son

    Une autre catégorie étonnamment profitable pour les exportateurs russes s'avère être le bran de son. La Russie en a exporté plus de 680.000 tonnes métriques de juillet 2014 à juillet 2015, avec une croissance de 80%. La plupart de ces exportations ont été à destination de la Turquie.

    8. Les exportations industrielles

    Les exportations industrielles russes ont quintuplé au cours des deux années dernières. 5,3 milliards de dollars ont été débloqués à l'appui de l'export du pays.

    Les principales industries qui ont ressenti particulièrement le soutien du gouvernement sont celles des produits non-alimentaires dans le secteur de l'énergie, des équipements techniques, de l'équipement agricole, des constructions aéronautiques et de l'automobile.

    9. Tchebourachka

    Thebourachka, personnage d'un dessin animé soviétique
    © Sputnik. Ilya Pitalev
    Thebourachka, personnage d'un dessin animé soviétique

    Le neuvième produit russe le plus recherché est Tchebourachka, un personnage de la littérature enfantine et d'une série de films d'animation russes.

    Ce jouet avec de grandes oreilles rondes et pelucheuses est particulièrement apprécié parmi les enfants japonais.

    Bien que la Russie ne soit pas actuellement l'acteur principal sur le marché international de jouets, elle a des projets ambitieux pour l'avenir, en envisageant notamment d'exporter un quart des jouets les plus innovants à l'étranger, surtout en Europe, vers 2018.

    10. Les voitures

    Finalement, les voitures russes, qui font pourtant l'objet de plaisanteries en raison de leur design un peu démodé, pénètrent peu à peu sur le marché international ces dernières décennies. Avec une qualité améliorée et un design restylé, les voitures de production russe gagnent en popularité parmi les clients étrangers.

    Lire aussi:

    Le prix du pétrole sera bas tant que Moscou restera hors de l'OPEP
    L’afflux de marchandises chinoises menace-t-il l'économie européenne?
    Embargo russe: perte de 20 centimes le kilo pour les éleveurs français de porc
    Tags:
    automobile, industrie, vodka, agriculture, char, exportations, économie, Tchebourachka, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik