Ecoutez Radio Sputnik
    Great Wall Motors (archives)

    Le groupe chinois Great Wall construit sa 1ère usine en Russie

    Valentina Petrova
    Economie
    URL courte
    0 2307390

    Selon Great Wall, l'usine est destinée à renforcer sa position sur le marché russe et à réduire le prix de ses tous-terrains en Russie.

    Le plus grand constructeur automobile chinois Great Wall Motors a inauguré le chantier de sa première usine en Russie, lors d'une cérémonie tenue le 25 septembre dernier dans le parc industriel Ouzlovaïa de Toula, à quelque 200 km au sud de Moscou.

    "Nous comprenons que le marché automobile russe traverse une période difficile, mais cela n'a aucun effet sur les projets d'investissement de Great Wall (…). La crise est une bonne occasion pour s'implanter sur le marché russe. Les travaux de construction commenceront dès 2015", a déclaré à Sputnik Zhang Junxue, directeur général de la filiale russe de Great Wall.

    Le coût du projet, qui permettra de créer 2.500 emplois, s'élève à 500 millions de dollars. La nouvelle usine produira quatre modèles de Haval — H2, H6 Coupé, H8 et H9. Elle devrait entrer en service en 2017 et atteindre son niveau de production maximal de 150.000 véhicules par an d'ici 2020.

    L'entreprise assurera le cycle de production complet et au moins 60% des pièces utilisées seront fabriquées sur place.

    Great Wall Motors a acheté un terrain de 216 hectares près de Toula suite à la signature en mai 2014 à Shanghai d'un accord avec le gouvernement de la région.

    Le groupe chinois est arrivé sur le marché russe le 25 juin dernier.


    Lire aussi:

    Russie: le chinois Great Wall Motors ouvrira une usine en 2017
    MAKS: l’état de la collaboration spatiale Moscou-Pékin
    «Les sanctions ne nous dérangent pas»: Mercedes-Benz construit une usine près de Moscou
    Tags:
    tout-terrains, industrie, automobile, usine, économie, Haval, Great Wall Motors, Zhang Junxue, Toula, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik