Ecoutez Radio Sputnik
    Pompes à huile

    Défiant tous les mythes, le pétrole atteindra bientôt 100 USD

    © Fotolia/ Edelweiss
    Economie
    URL courte
    199904579

    Les prévisions selon lesquelles les cours du brut resteront pour longtemps tels quels sont erronées et reposent sur des mythes du marché de l'or noir, explique le vice-président du groupe russe Lukoil Léonid Fedoun.

    Plus précisément, le représentant du premier producteur pétrolier de Russie prédit la hausse des prix du pétrole dans un futur proche, notamment jusqu'à 100 dollars le baril en 2016.

    "Le marché du pétrole est bien compréhensible et prévisible", a expliqué M. Fedoun. "L'année prochaine, on assistera à une dynamique ascendante. Je peux parier que le pétrole atteindra 70, 80, ou même 100 dollars le baril, mais la volatilité restera forte", a-t-il précisé dans un article paru dans le journal du groupe médiatique russe RBC.

    Selon lui, le fait que l'on s'attend à une baisse ultérieure des prix du brut, ou à leur stagnation au niveau actuel, relève des mythes répandus concernant le marché du pétrole.

    Les prix du pétrole se forment en fonction de l'offre et de la demande

    Selon le premier mythe, les prix sur le marché de l'or noir sont conditionnés par l'offre et par la demande, mais ce mythe est contredit par la statistique disant que plus de 60% de l'offre se concentrent sur les pays proche-orientaux.

    Ce n'est pas un "marché" au sens propre, mais un "oligopole où les acteurs principaux établissent le prix", a observé le représentant de Lukoil.

    La production des huiles de schiste est très rentable

    Le deuxième mythe porte sur la grande rentabilité de la production des huiles de schiste. En fait, en calculant l'équilibre de rentabilité des entreprises-productrices d'huiles de schiste, on a l'habitude de tenir compte uniquement des dépenses d'exploitation, oubliant les dépenses d'investissements nécessaires pour augmenter la production, ainsi que les impôts et le coût du capital financier.

    La croissance économique de la Chine ralentit

    Le dernier mythe par lequel les analystes se laissent souvent guider concerne le ralentissement de la croissance économique de la Chine.

    Depuis 2005, les discussions dans tous les forums économiques gravitent autour de l'économie chinoise et de son avenir.

    Pourtant, les malheurs arrivent d'où on ne s'y attend pas. Dans ce contexte, on peut citer en exemple la faillite de la banque d'investissement multinationale Lehman Brothers, en 2008.

    Quant à la Chine, son économie pourrait légèrement ralentir, tout en gardant pour autant sa dynamique ascendante, selon M. Fedoun.

    L'optimisme de M. Fedoun pour l'avenir du pétrole ne coïncide pourtant pas avec l'opinion des autorités, tant russes qu'étrangères, et il ne nous reste ainsi qu'à espérer mieux dans le contexte actuel toujours tendu.

    Lire aussi:

    Baisse du prix du pétrole: Chesapeake Energy licencie 15% de son personnel
    Pétrole: Washington doit faire remonter les cours coûte que coûte
    Le pétrole grimpe malgré la baisse de la production US
    Lukoil veut aider l'Iran à augmenter sa production de pétrole
    Tags:
    économie, pétrole, pétrole de schiste, Lukoil, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik