Economie
URL courte
7281
S'abonner

Les négociations sur un traité de libre-échange trans-pacifique (TPP) ont abouti à un accord sur le partenariat monétaire, selon un communiqué des 12 pays engagés dans les négociations.

"Nous sommes ravis d'annoncer que nous travaillons au renforcement de la coopération macroéconomique, y compris sur les questions de taux de change", ont-ils annoncé. Le premier ministre japonais Shinzo Abe a confirmé cet accord sur la chaîne de télévision japonaise NHK.

Le TPP a pour but de devenir une alternative à l'Association des nations de l'Asie du sud-est (ASEAN) et à la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC). Une zone de libre-échange avec la participation de 12 Etats totalisera près de 40% du commerce mondial, dont les Etats-Unis, l'Australie, le Brunei, le Chili, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Malaisie, le Pérou, le Vietnam, le Japon, le Mexique et le Canada. Les négociations ont débuté en 2008 et se sont achevées après une session de négociations de plus de cinq jours à Atlanta.

Le candidat aux primaires démocrates américaines Bernie Sanders a déclaré qu'il était déçu par cet accord car ce dernier aurait un impact sur le marché du travail et de la consommation américains. "Wall Street et autres grandes corporations ont de nouveau gagné", a-t-il déclaré dans un communiqué. M. Sanders a promis de faire tout son possible pour annuler cet accord devant le Congrès, rapporte Reuters.

Lire aussi:

Le Partenariat transpacifique menacé par la présidentielle américaine
Partenariat transpacifique: échec des négociations
WikiLeaks: le Partenariat transpacifique, levier de pression sur Pékin
Partenariat transpacifique: WikiLeaks promet 100.000 dollars à qui divulguera le traité
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik