Ecoutez Radio Sputnik
    Etats-Unis

    Les aventures de la super-dette américaine

    © AP Photo/ Mary Altaffer
    Economie
    URL courte
    439287843

    Des changements dans les règles de présentation de la comptabilité ont donné à la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) la possibilité de cacher les dimensions réelles de la dette générale américaine. Cette dernière, qui s’est déjà élevée jusqu'à 330% du PIB américain en mars dernier, a actuellement atteint le niveau de 350%.

    Changements dans la présentation

    Selon le schéma intitulé "Instruments généraux du marché des crédits" (Total Credit Market Instruments), publié le 31 mars 2015 sur la base des données de la Fed, l'indice qui reflète la dette générale des Etats-Unis a dépassé le niveau de 59 trillions de dollars, soit 330% du PIB américain.

    Suite à cette publication, la forme spéciale de la comptabilité de la Fed destinée à montrer la dynamique économique correspondante n'a plus été rendue publique. On s'explique mal pourquoi la Fed aurait cessé de publier la comptabilité avant le renouvellement des données sur les mouvements des capitaux. De telles données présentaient des informations précises sur les différents types de dettes existantes.

    Dans cette situation d'absence de données sur les instruments du marché des crédits, la Réserve fédérale américaine a pris la décision de justifier ce changement qui semblait étrange.

    Selon la déclaration officielle de la Fed, à partir des publications du 18 septembre 2015, la présentation de la catégorie des instruments du marché des crédits a été abolie pour être remplacée par deux nouvelles catégories, notamment "Titres de dette" et "Crédits".

    Augmentation de la dette

    Ainsi, les règles de présentation ont été changées. Ce qui est plus important, c'est le fait que, selon cette déclaration de la Fed, les changements dans les catégories ont gonflé la somme nouvelle des titres de dette et des emprunts comparativement aux publications précédentes.

    Il semble donc que la dette générale américaine ait considérablement augmenté. Actuellement, la Fed la répartit selon ces deux catégories de titres de dette et de crédits.

    Résultat du changement des méthodes de comptabilité: la présence, dans les deux catégories nouvelles, d'instruments classifiés autrement à l'époque et dont l'insertion dans cette liste n'était pas jugée nécessaire. C'est ce changement dans la liste des instruments qui a provoqué l'augmentation des chiffres généraux de la dette américaine.

    Ainsi, le changement de représentation semble avoir aidé la Fed à augmenter le niveau de la dette sans le déclarer publiquement. De plus, la répartition des données sur la dette entre deux catégories qui incluent plusieurs sous-catégories peut être considérée comme une tentative de compliquer la compréhension de la comptabilité publiée.

    Les données du PIB, pour leur part, n'ont pas été revues, donc la dette générale américaine a ainsi augmenté de 330% à 350% par rapport au PIB. Ce qui n'est pas une très bonne conclusion pour l'économie américaine.

    Lire aussi:

    Spiegel: la Russie a mis fin à l'hégémonie mondiale des USA
    Georges Malbrunot: les USA en guerre psychologique contre la Russie
    Amnesty: les USA complices de crimes de guerre au Yémen
    Les USA lancent la production de lasers de combat
    Tags:
    marchés, crédit, PIB, dette, Réserve fédérale américaine (Fed), États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik