Ecoutez Radio Sputnik
    Siège du Deutsche Bank à Moscou

    La première banque allemande a-t-elle violé des sanctions antirusses?

    © Sputnik . Anton Denisov
    Economie
    URL courte
    214510

    Les autorités américaines poursuivent et élargissent leur enquête sur des opérations financières effectuées par une filiale de la Deutsche Bank à Moscou, au sujet d'une violation éventuelle du régime des sanctions à l'encontre de la Russie, rapporte le journal Financial Times.

    L'investigation est menée en vertu du fait que ces opérations ont été effectuées en dollars et avec la participation d'un banquier de nationalité américaine. C'est la première fois qu'une grande banque enquête sur une violation éventuelle du régime des sanctions à l'encontre de la Russie, a souligné l'édition.

    L'enquête du régulateur américain s'intéresse particulièrement à l'activité de "trading miroir" (mirror trades). Des citoyens russes auraient acheté des titres en roubles à la Deutsche Bank moscovite. Au même moment, le bureau de la banque allemande à Londres les aurait revendus par la suite en devises internationales pour le compte des mêmes clients.

    Pareilles transactions pourraient s'élever jusqu'à 6 milliards de dollars. Les autorités américaines désirent s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un retrait de capitaux de la Russie.

    Les enquêteurs cherchent également à savoir si la Deutsche Bank effectuait un contrôle nécessaire et si l'information qu'elle fournissait aux organes régulateurs correspondait à la réalité.

    Depuis le mois de mai, la DB a lancé sa propre enquête sur un éventuel blanchiment d'argent dans sa filiale à Moscou.

    La Deutsche Bank est la 1ère banque d’Allemagne et le numéro 2 mondial des transactions sur le marché des changes.

    Lire aussi:

    Allemagne: lancement de la première banque islamique
    Deutsche Bank: l’euro à moins d'un dollar d'ici deux ans
    Deutsche Bank refuse de lever le secret sur les finances de Trump
    Tags:
    transaction, blanchiment d'argent, Deutsche Bank, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik