Economie
URL courte
911107
S'abonner

L'Ukraine est censée imposer un moratoire sur le paiement de la dette de trois milliards de dollars si Moscou refuse des négociations ultérieures sur la restructuration de cette dette, a déclaré le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

"La Russie n'obtiendra pas de meilleures conditions que d'autres créanciers. Si elle refuse de mener des négociations, nous imposerons un moratoire sur l'acquittement de la dette à la Russie", a déclaré Arseni Iatseniouk.

Plus tôt vendredi, la ministre ukrainienne des Finances Natalia Iaresko a déclaré que l'Ukraine avait terminé avec succès la restructuration de la dette publique et de la dette garantie par l'Etat pour une somme de 15 milliards de dollars.

"La restructuration des dettes publiques est garantie sur 13 émissions d'obligations d'emprunts extérieurs de l'Etat d'Ukraine et des obligations européennes garanties par l'Etat", a rapporté le service de presse du ministère.

Et d'ajouter que les titulaires des obligations "obtiendront de nouvelles obligations et dérivés d'Etat conformément aux conditions d'échange".

"L'achèvement réussi de la restructuration de la dette et le fait d'avoir réussi à éviter un défaut de paiement renforce les positions de l'économie ukrainienne et représente une prémisse importante du retour à la croissance économique", a fait remarquer Natalia Iaresko.

Le ministère des Finances a expliqué que la proposition d'échange prévoit une restructuration de la dette publique extérieure pour environ 15 milliards de dollars, une diminution de la dette de 20% (près de 3 milliards de dollars) et offre au pays la possibilité d'éviter le payement de 8,5 milliards de dollars prévus qui sont à payer d'ici fin 2018. 

Auparavant, les autorités ukrainiennes avaient déjà annoncé officiellement que la dette envers la Russie ne serait pas entièrement réglée.

L'Ukraine a actuellement une dette nationale surpassant les 70 milliards de dollars et est devenue particulièrement dépendante du soutien financier international après le coup d'Etat de février 2014.


Lire aussi:

L'UE prie la Russie de ne pas introduire de sanctions contre l'Ukraine
Les USA et l'UE ont raté leur projet "Ukraine"
L’Onu remercie la Russie pour l’aide humanitaire fournie à l’Ukraine
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
dérivés, obligations, moratoire, dette ukrainienne, Natalia Iaresko, Arseni Iatseniouk, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook