Ecoutez Radio Sputnik
    Les sanctions contre Moscou risquent de ruiner les agriculteurs allemands

    Les sanctions contre Moscou risquent de ruiner les agriculteurs allemands

    © Sputnik. Vitaliy Ankov
    Economie
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
    10863

    Les sanctions adoptées contre la Russie et ses contre-mesures ont porté un coup dur à l'économie allemande, les agriculteurs demandent au gouvernement de tout faire pour faire lever l'embargo.

    Si les sanctions contre Moscou restent en vigueur, les problèmes des 280.000 exploitations agricoles allemandes ne feront que s'accentuer, a déclaré mardi le président de l'Union des agriculteurs allemands (DBV) Joachim Rukwied.

    "Si on ne fait rien, la chute de l'économie continuera en 2016 (…). Les pertes des agriculteurs allemands se chiffrent entre 600 et 800 millions d'euros", a indiqué M.Rukwied cité par l'édition Deutsche Wirtschafts Nachrichten.

    Il a appelé le gouvernement allemand à tout faire pour obtenir la levée de l'embargo alimentaire russe imposé aux pays européens en 2014 en réaction aux sanctions occidentales contre Moscou.

    Depuis août 2014, les exportations allemandes de lait vers la Russie ont chuté de 125 à 8 millions d'euros, celles de viande ont diminué de 175 à 5 millions d'euros et les exportations de fruits et légumes ont reculé de 7 millions à 50.000 euros, avait antérieurement précisé M.Rukwied.

    Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées suite au début du conflit armé dans l'est de l'Ukraine en 2014. Les pays de l'UE ainsi que les Etats-Unis ont adopté plusieurs trains de sanctions contre des secteurs entiers de l'économie russe en 2014 et en 2015. La Russie a riposté, en frappant d'embargo en août 2014 plusieurs denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande, et les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, d'Australie et de Norvège. 

    Le 22 juin dernier, les chefs de diplomatie des pays membres de l'UE ont prolongé le régime de sanctions antirusses jusqu'au 31 janvier 2016. Moscou a réagi en prorogeant son embargo agroalimentaire jusqu'au 5 août 2016.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

    Lire aussi:

    LR demande la levée de l'embargo européen contre la Russie
    Embargo russe: les fermiers estoniens en colère réclament un soutien
    Manifestation à Bruxelles: l’embargo russe, principal problème des agriculteurs
    Embargo russe: de graves problèmes pour les nouveaux membres de l'UE
    Embargo russe: la Lituanie pays le plus touché
    Tags:
    préjudice, contre-sanctions, embargo, économie, sanctions, Union des agriculteurs allemands (DBV), Joachim Rukwied, Europe, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik