Economie
URL courte
9463
S'abonner

La Russie et la Chine ont signé un mémorandum prévoyant la participation d'investisseurs chinois au développement de l'Extrême-Orient russe.

La Chine pourrait transférer une partie de ses entreprises vers cette région prometteuse dans le cadre d'un Mémorandum d'entente sur le renforcement de la coopération régionale russo-chinoise dans l'industrie et les investissements.

Ce document a été signé jeudi à Vladivostok par le ministre russe du Développement de l'Extrême-Orient Alexandre Galouchka et le président de la Commission nationale pour la Réforme et le Développement Xu Shaoshi.

"Il s'agit d'un éventuel transfert d'entreprises chinoises vers l'Extrême-Orient russe", lit-on dans un communiqué du ministère du Développement de l'Extrême-Orient. Le document précise que ce transfert doit s'effectuer "dans le respect inconditionnel des normes écologiques en vigueur en Russie".

Selon le communiqué, le Mémorandum fait état de quatre accords conclus entre les parties russe et chinoise. Le premier concerne le développement de la Voie maritime du Nord, grande artère servant à transporter des cargaisons entre la partie européenne de la Russie et les pays d'Asie-Pacifique via l'océan Arctique.

Le deuxième accord porte sur le développement des couloirs internationaux de transports Primorié-1 et Primorié-2 passant par le port de Vladivostok.

Selon Alexandre Galouchka, cet accord "s'inscrit dans la stratégie visant à jumeler l'Union économique eurasiatique et la Ceinture économique de la Route de la soie". Le ministre a également rappelé que le modèle financier et économique des couloirs internationaux de transport avait été conçu en coopération avec le cabinet de conseil McKinsey & Company.

Le troisième accord vise à attirer des investissements chinois dans le développement du Port franc de Vladivostok et le quatrième, à stimuler l'implantation d'entreprises chinoises dans des secteurs clés tels que le bâtiment, la métallurgie, l'énergie, les constructions mécaniques, la construction navale, l'industrie chimique, l'industrie textile, la cimenterie, les télécommunications et l'agriculture.

Lire aussi:

Pas de mondialisation réussie sans la Chine, l’Inde et la Russie
La Russie et la Chine comptent créer une bourse aux pierres précieuses
Chine: les investissements directs en Russie multipliés par 7 d'ici 2020
Tags:
transfert, investissements, Commission nationale pour la Réforme et le Développement, ministère russe du Développement de l'Extrême-Orient, Alexandre Galouchka, Xu Shaoshi, Ouglegorsk (Extrême-Orient russe), Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook