Ecoutez Radio Sputnik
    pétrole

    Un tiers des compagnies pétrolières américaines risquent la faillite

    CC BY 2.0 / Timothy Vollmer / back alley
    Economie
    URL courte
    26543
    S'abonner

    La chute des prix du pétrole pourrait déboucher sur la faillite de nombreuses compagnies pétrolières américaines.

    Une compagnie pétrolière américaine sur trois risque de faire faillite d'ici 2017, rapporte le Wall Street Journal s'appuyant sur une étude fournie par le centre de recherche Wolfe Research.

    Le 12 janvier, le cours de baril de Brent a chuté sous les 31 dollars, atteignant son plus bas niveau depuis onze ans. Selon les prévisions de Morgan Stanley, Goldman Sachs et Citigroup, trois grandes banques d'investissement, la chute pourrait se poursuivre et propulser le baril aux alentours de 20 dollars.

    Parmi les causes de cette chute libre, les experts citent toujours le ralentissement économique en Chine et la surproduction de pétrole.

    Dans ce contexte, selon l'étude de la société de conseil AlixPartners, les compagnies pétrolières nord-américaines perdent environ 2 milliards de dollars chaque semaine.

    Une autre société, Cowen&Co, estime que les producteurs énergétiques américains seront finalement contraints de réduire leurs budgets jusqu'à 89,6 milliards de dollars, soit 51% de moins qu'en 2014. Ce serait donc la plus importante réduction budgétaire depuis les années 80.

    Pour les producteurs de pétrole, la situation actuelle est encore plus grave qu'en 1986, quand le prix du baril de pétrole avait atteint un minimum de 10 dollars, expliquent les analystes de Morgan Stanley.

    La société juridique Haynes & Boone, citée par le quotidien américain, indique que plus de 30 compagnies pétrolières ont déjà annoncé leur faillite. Leur dette totale s'élève à 13 milliards de dollars.

    D'après le WSJ, de nombreuses sociétés énergétiques lourdement endettées ne sont toutefois pas prêtes à réduire leur production de pétrole malgré la conjoncture actuelle.

    Le 19 décembre, Washington a levé l'embargo sur les exportations pétrolières qui avait été en vigueur depuis 1975, soit déjà 40 ans. Il avait été instauré à titre de mesure de rétorsion face aux actions des pays arabes qui avaient annoncé l'adoption de leur propre embargo sur les livraisons de pétrole brut en Europe occidentale et aux USA.

    Lire aussi:

    Ambitions et pétrole bon marché: qu'est-ce que cela signifie pour Riyad?
    Les USA lèveront l'embargo pétrolier pour affaiblir la Russie
    Tags:
    prix, pétrole, Goldman Sachs Group Inc, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik