Economie
URL courte
15630
S'abonner

Les places boursières des monarchies pétrolières du Golfe ont fortement chuté ce dimanche, sous l’influence de la perspective du retour de l’Iran sur le marché. La baisse des prix pétroliers enregistrée en ce début de semaine boursière dans le Golfe fait également suite au recul des places internationales vendredi.

Les sept places boursières du Golfe ont connu un vent de panique avec des mouvements de vente qui ont provoqué une plongée des indices, annonce l'AFP.

La levée des sanctions imposées à l'Iran, suite à l'entrée en vigueur samedi dernier de l'accord sur le dossier nucléaire avec les puissances mondiales, permettra le retour de Téhéran sur le marché pétrolier qui est déjà saturé par une abondance de l'offre. Ce retour semble entraîner cette nouvelle baisse des prix pétroliers.

Depuis le début de cette année, le prix du pétrole, qui contribue à plus de 80% aux revenus des pays du Golfe, a reculé de 20% pour passer sous le niveau des 30 dollars le baril. Lors de deux dernières années, les prix du brut ont connu une baisse de 65%.

La bourse saoudienne a chuté de 6,5% après avoir été ouverte sur un recul de 5,5%. L'indice Tadawul All-Shares a perdu plus de 300 points juste quelques minutes après l'ouverture du marché, annonce l'AFP.

Depuis le début de l'année, les sept marchés du Golfe ont perdu plus de 150 milliards de dollars de leur capitalisation totale estimée actuellement à 800 milliards de dollars. Tous les marchés du Golfe ont fini l'année 2015 sur des baisses considérables, emmenés par la bourse saoudienne, sur fond de dégringolade des prix pétroliers.

Lire aussi:

L'Iran veut commercialiser une nouvelle marque de pétrole
Le pétrole tombe à son minimum de 11 ans
L'Arabie saoudite est prête à tolérer les prix bas du pétrole
Le cours du pétrole Brent a atteint son plus bas niveau depuis 2004
Tags:
levée des sanctions, marchés, pétrole, bourse, Iran, Arabie Saoudite, Pays du Golfe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook