Ecoutez Radio Sputnik
    Barils de pétrole

    Du pétrole russe aux USA: une première depuis 4 ans!

    © Flickr / Carsten ten Brink
    Economie
    URL courte
    37331
    S'abonner

    L'opérateur de marché Glencore a vendu du pétrole russe Urals à la société américaine Chevron pour le livrer aux Etats-Unis, rapporte Reuters, citant des sources bien informées. La dernière livraison de pétrole russe à destination des Etats-Unis remontait à 4 ans.

    Selon ces sources, Glencore a vendu 100.000 tonnes de pétrole russe, qui a été acheminé le 17 janvier depuis Primorsk, situé à 137 km à l'ouest de Saint-Pétersbourg. La cargaison sera livrée aux Etats-Unis via le port de Skagen au Danemark, affirme l'opérateur de marché.

    Selon le centre autrichien de recherches énergétiques JBC, les livraisons de pétrole russe aux Etats-Unis sont plus avantageuses pour les raffineries de pétrole américaines que le traitement du pétrole WTI. Cependant, l'Europe pourrait remplacer le pétrole Urals par du pétrole iranien ou ouest-africain, estiment les experts de JBC.

    L'Iran avait annoncé mercredi la réduction du prix du brut léger pour le marché du nord-ouest européen à partir de février de 4,85 dollars le baril et celui du pétrole lourd de 6,55 dollars. L'Arabie saoudite a fait de même en abaissant de 4,85 dollars le prix du baril.

    Le 18 janvier, après la levée des sanctions américaines et européennes, le gouvernement iranien a approuvé l'augmentation de la production du pétrole de 500.000 barils par jour. 

    Depuis mi-2014, les cours se sont effondrés de plus de 75% sous l'effet de la surabondance de l'offre, conjuguée à une baisse de la demande, à un ralentissement de l'économie mondiale et au renforcement du dollar.


    Lire aussi:

    Asie: le pétrole américain tombe à un nouveau plus bas de 12 ans
    Quand il faut payer pour vendre son pétrole
    L'Iran reconquerra sa part du marché du pétrole
    Tags:
    hydrocarbures, livraisons, pétrole, Glencore, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik