Ecoutez Radio Sputnik
    Lingots d'or

    L’Allemagne continue à rapatrier son or

    © Sputnik . Oleg Lastochkin
    Economie
    URL courte
    97334
    S'abonner

    D'ici 2020, un peu plus de 307 tonnes de métal précieux restent encore à transporter vers Francfort, où sera ainsi conservée la moitié des réserves allemandes d'or, le deuxième plus important stock au monde derrière celui des Etats-Unis.

    La Bundesbank, la banque centrale allemande, a poursuivi en 2015 le rapatriement de ses réserves d'or: 210 tonnes de ce métal précieux ont été acheminées à Francfort, annonce l'institution monétaire allemande dans un communiqué.

    Sur ces 210 tonnes, 110 étaient stockées à Paris et 100 tonnes à New York, annonce Deutsche Welle.

    "Avec près de 1.403 tonnes, Francfort est, depuis la fin de l'année passée, devant New York le principal lieu de stockage de nos réserves d'or", a commenté Carl-Ludwig Thiele, membre du directoire de la Bundesbank, cité dans le communiqué.

    Selon la Bundesbank, au 31 décembre de l'année passée, environ 1.403 tonnes d'or étaient stockées à Francfort (41%), 1.347 tonnes à la Réserve fédérale de New York (39,9%), 435 tonnes dans les locaux de la Banque d'Angleterre à Londres (12,9%) et 196 tonnes auprès de la Banque de France à Paris (5,8%).

    D'ici 2020, un peu plus de 307 tonnes de métal précieux restent encore à transporter vers Francfort, où sera ainsi conservée la moitié des réserves allemandes d'or, le deuxième plus important stock au monde derrière celui des Etats-Unis.

    La part de l'or conservé aux Etats-Unis sera alors ramenée à 37%. Celle de l'or stocké en Angleterre restera inchangée à, environ 13%, tandis que les lingots confiés à la Banque de France seront quant à eux entièrement redirigés vers l'Allemagne.

    Lire aussi:

    La Russie table sur l'or et gagne
    L'or de Londres englouti par l'Inde et la Chine
    100t d’or cachées en 1941 retrouvées
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Tags:
    restitution, Bundesbank, France, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik