Ecoutez Radio Sputnik
    South Stream

    Le projet South Stream est mort, vive South Stream!

    © Photo. South Stream Transport B.V.
    Economie
    URL courte
    Le gazoduc South Stream (382)
    48673
    S'abonner

    Le délégué permanent russe auprès de l'Union européenne n'a pas exclu la renaissance du projet de gazoduc South Stream.

    L'ambassadeur russe auprès de l'Union européenne Vladimir Tchijov s'est dit persuadé que les parties arriveraient finalement à s'entendre sur l'élargissement du projet Nord Stream et n'a pas exclu la reprise de celui de South Stream. 

    "Je pense que le projet Nord Stream-2 sera réalisé. Et quant à South Stream? Qui vivra verra. Il se peut que ce projet reprenne vie et dans un avenir  pas si lointin", a déclaré le diplomate sur la chaîne de télévision Rossia 24. 

    Et d'ajouter qu'à long terme, les besoins de l'Union européenne en gaz "ne feraient qu'augmenter".

    "Il ne s'agit pas seulement de la sortie imminente de crise de l'économie européenne, mais aussi et surtout de la baisse de la production de gaz en Europe, les gisements en mer du Nord tarissant sans parler des problèmes relatifs à d'autres sources", a expliqué M.Tchijov.  

    La Russie avait abandonné en décembre 2014 le projet de gazoduc South Stream, destiné à acheminer du gaz vers la Bulgarie en passant sous la mer Noire et à desservir la Hongrie, l'Autriche et l'Italie, en décembre 2014 en raison de la position hostile de l'Union européenne. Le projet de gazoduc sous-marin d'une capacité de 63 milliards de m³ de gaz par an et baptisé Turkish Stream, aurait dû remplacer celui de South Stream. Néanmoins, suite à la destruction par l'aviation turque d'un bombardier russe Su-24 dans le ciel syrien, les relations entre Moscou et Ankara se sont détériorées, et les négociations sur Turkish Stream ont été suspendues. 

    Toujours est-il que début janvier, Dmitri Peskov, porte-parole du président russe, a démenti l'information parue dans la presse bulgare selon laquelle une reprise des négociations sur South Stream était en cours, déclarant qu'un "tel projet n'existait pas".

    Dossier:
    Le gazoduc South Stream (382)

    Lire aussi:

    South Stream: l'abandon perçu négativement en Bulgarie, Serbie et Autriche
    Le projet Turkish Stream prendra plus de temps que South Stream (Gazprom)
    South Stream: le Parlement européen salue le gel du projet
    Tags:
    projet, gazoduc, gaz, Nord Stream 2, Nord Stream, Turkish Stream, South Stream, Union européenne (UE), Vladimir Tchijov, Dmitri Peskov, Italie, Bulgarie, Autriche, Hongrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik