Economie
URL courte
8103
S'abonner

Les grandes sociétés américaines, notamment IBM, PepsiCo et Johnson & Johnson, sont en quête de moyens leurs permettant d’évaluer le niveau de santé de leurs employés, annonce The Wall Street Journal.

Il est probable que ce type d'évaluation devienne bientôt partie intégrante des rapports annuels des grandes entreprises. De telles informations permettraient aux dirigeants et aux consommateurs de comprendre dans quelle mesure les sociétés accomplissent leurs promesses concernant le développement des programmes liés à la santé de leurs employés.

Les efforts des entreprises portent-ils vraiment leurs fruits? Selon beaucoup d'études, les maladies, les mauvaises habitudes, ainsi que le poids excessif font augmenter les dépenses médicales des employeurs, et menacent la productivité et l'efficacité du travail.

Les versions et les méthodes de rédaction de rapports sur la santé font l'objet d'une étude réalisée par un groupement d'employeurs et de représentants de l'assurance sociale nommé Health Metrics Working Group (Groupe de travail et d'analyse de la santé). La semaine dernière, un système d'évaluations a été présenté au Forum économique mondial à Davos.

Les employeurs pourraient donc être invités à répondre à une série de questions concernant, notamment, la mise en place d'un poste spécial de responsable pour la santé des employés, ainsi que l'interdiction de fumer.

Lire aussi:

Les cigarettes électroniques ne sont pas sans danger
Le virus Zika arrive en Europe
La phase épidémique du virus Zika en Guyane française
Le terrible virus Zika débarque aux États-Unis
Tags:
travail, programme, santé, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook