Economie
URL courte
828311
S'abonner

La Suisse envisage de payer mensuellement 2.500 francs suisses (environ 2.300 euros) à ses ressortissants indépendamment du fait qu'ils travaillent ou non.

L'idée, mise en avant par un groupe d'intellectuels qui insistaient sur le fait que les gens voudraient toutefois continuer à travailler et à trouver un emploi, n'a pas reçu l'intérêt positif des politiciens de droite comme de gauche.

Selon le journal britannique Independent, le gouvernement fédéral suisse a déjà prévu un référendum sur cette question pour juin prochain.

Si les citoyens approuvent l'initiative, la Suisse deviendra le premier pays au monde où les citoyens auront un revenu mensuel garanti. Les enfants seront également payés 625 francs (environ 560 euros).

Cependant, selon une étude réalisée par la société Demoscope, la plupart des Suisses continueraient à travailler, même si cette loi est adoptée. Néanmoins, 56% des citoyens estiment que le projet ne sera pas approuvé.

Une telle initiative coûterait à la Suisse 208 milliards de francs suisses (187 milliards d'euros) par an, dont 55 milliards de francs (50 milliards d'euros) devraient être pris des fonds d'assurance sociale.

Le 18 mai 2014, une initiative populaire dite "Pour la protection de salaires équitables" avait été refusée par 76,3% des Suisses. L'initiative proposait d'instaurer un salaire minimum à 22 francs CFH de l'heure, ce qui représenterait un salaire mensuel de près de 3.600 francs suisses (environ 3.200 euros).

Lire aussi:

Le fisc français déniche 12 mds EUR cachés en Suisse
Confiscation des biens des réfugiés: l'Allemagne emboîte le pas à la Suisse
La santé des employés, la nouvelle préoccupation des entreprises US
L’Allemagne continue à rapatrier son or
Les USA, un nouveau paradis fiscal pour les riches
Les milliardaires sont un peu moins milliardaires cette semaine
Tags:
monnaie, euro, franc suisse, salaire, Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook