Economie
URL courte
9128
S'abonner

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a reconnu que le système financier en vigueur n'apportait pas le concours nécessaire aux pays en développement. Elle a également cité les effets secondaires de la baisse du prix des hydrocarbures parmi les risques majeurs pour l'économie mondiale.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a proposé jeudi d'élargir la gamme des mesures visant à enrayer la crise sur les marchés émergents, sans toutefois fournir les détails de sa proposition.

Outre la sécurisation du mouvement des capitaux, il est indispensable, selon Mme Lagarde, de renforcer le système monétaire international en le dotant d'un réseau adéquat de sécurité financière globale afin de donner accès aux ressources financières au moment des crises et des difficultés.

D'après la directrice générale du FMI, le système financier actuel n'apporte pas le concours nécessaire aux pays en développement. Parmi les risques menaçant l'économie mondiale, elle a cité les effets secondaires de la baisse du prix des ressources énergétiques.

Depuis quelques années, le Fonds monétaire international cherche à conserver sa position dans les finances mondiales. A cet effet, le Fonds a opéré une réforme des quotes-parts attribuées à ses membres. Cette démarche a permis d'augmenter le nombre de voix dont disposent les pays en développement.

Cependant, le Fonds monétaire international doit actuellement faire face à la concurrence de la part des institutions financières multilatérales mises en place ces dernières années. Il s'agit notamment de la Nouvelle banque de développement des BRICS (NDB BRICS) et de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB).

Ces institutions pourront à l'avenir supplanter le FMI au niveau régional.

Lire aussi:

FMI: 4 millions de migrants attendus en Europe cette année
Lagarde: après la réforme, la Russie fera partie du top-10 du FMI
Dette ukrainienne: Moscou a des doutes sur l'impartialité du FMI
Tags:
finances, ressources naturelles, crise, Nouvelle banque de développement (NDB), AIIB, Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook