Ecoutez Radio Sputnik
    la récolte de blé

    Pétrole, armes… et blé! Le nouveau fer de lance des exportations russes

    © Sputnik. Valeri Titevski
    Economie
    URL courte
    6775

    Les agriculteurs russes profitent de la situation sur le marché monétaire afin de saper les positions de leurs concurrents occidentaux.

    La Russie a toutes les chances de devenir en 2016 le plus grand exportateur mondial du grain, estime le Wall Street Journal, se référant au rapport prévisionnel préparé par le ministère américain de l'Agriculture.

    Selon les estimations des analystes du ministère, la Russie fournira en 2016 à l'étranger au moins 23,5 millions de tonnes de blé, ce qui constituera une augmentation de 3% par rapport à l'année précédente, tandis que les Etats-Unis ne seront en mesure de livrer sur le marché étranger que 21,8 millions de tonnes de blé, atteignant son plus bas niveau depuis 45 ans.

    En outre, en raison de la baisse des cours des monnaies mondiales par rapport à la devise américaine, le blé américain devient trop cher pour les pays importateurs. L'affaiblissement du rouble russe, d'autre part, fait le jeu des agriculteurs locaux, les aidant à renforcer leurs positions sur le marché mondial, indique Alexandre Korbout, vice-président de l'Union des céréaliers russes.

    "Pour le moment nous livrons du blé dans 100 pays. Par exemple, nous fournirons du blé au Nigeria, qui achète traditionnellement des céréales haut de gamme et émet des exigences de qualité très strictes. A propos, les agriculteurs russes ont doublé au Nigeria les Américains qui dominaient traditionnellement ce marché. Les livraisons sont en cours en Afrique du Sud. Le blé russe est connu même en Amérique latine, y compris au Mexique, qui est situé près des États-Unis", rapporte Alexandre Korbut.

    Il n'y a pas longtemps, les hydrocarbures et les armes constituaient le moteur de l'économie russe. Mais selon M.Korbout, la donne a changé. L'année dernière, la Russie a exporté des produits agricoles pour près de 20 milliards de dollars. C'est plus que les recettes provenant des exportations d'armes russes et représente environ la moitié des revenus de la vente de gaz naturel.

    Désormais, le blé constitue le nouveau visage des exportations russes.

    Lire aussi:

    La Russie coince les USA en augmentant l'exportation de produits agricoles
    La Russie évince les Etats-Unis sur le marché du blé
    WSJ: les producteurs de blé russes dament le pion à leurs concurrents US
    Tags:
    rouble, dollar US, marchés, blé, agriculture, Mexique, Nigeria, Amérique latine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik