Ecoutez Radio Sputnik
    Les conduites à gaz

    L'Inde et Oman construiront un gazoduc sous-marin depuis l'Iran

    © Sputnik . Alexey Kudenko
    Economie
    URL courte
    1250

    Pour essayer de minimiser sa dépendance énergétique d'Islamabad, l'Inde a élaboré un projet de gazoduc venant d'Iran.

    Les représentants des entreprises énergétiques indiennes, GAIL et Indian Oil Corporation, arriveront à Téhéran pour négocier les détails de la construction d'un gazoduc sous-marin venant de l'Iran et traversant le golfe d'Oman et la mer d'Arabie, a rapporté la chaîne iranienne Press TV en citant le magazine indien Economic Times.

    Le montant du projet omano-indien de gazoduc est estimé à 4,5 milliards de dollars. Le tube, à la capacité de 31 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour, va connecter l'Iran à l'Inde en contournant le Pakistan.

    Ce n'est pas le seul projet indien visant à établir une indépendance énergétique de son voisin pakistanais. New Delhi prévoit d'ouvrir un autre gazoduc de 1.400 km au Turkménistan, pour avoir la possibilité d'obtenir le "carburant bleu" de l'Asie centrale à travers l'Iran. Il s'agit du projet TII: Turkménistan — Iran — Inde.

    En outre, la partie indienne ne refuse pas les routes classiques, en comptant sur le projet TAPI qui implique des livraisons de gaz naturel du Turkménistan à travers l'Afghanistan et le Pakistan à partir de décembre 2019. La viabilité de ce projet dépend des négociations de paix entre le gouvernement central de Kaboul et le mouvement islamiste Taliban.

    Il est prévu qu'Oman se joigne au projet de gazoduc Iran-Inde dans une étape ultérieure. Plus tôt, Téhéran et Mascate ont signé un contrat de 60 milliards de dollars visant à construire un gazoduc sous-marin d'une capacité de 20 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour. La durée du contrat est de 25 ans.

    Selon le ministre omanais des Affaires étrangères Youssef al-Alawi Abdullah, les études nécessaires au sujet de la construction du gazoduc seront terminées au cours des six prochains mois.

    Lire aussi:

    Croissance économique : l’Inde prend la pole position
    L'Inde affiche une meilleure croissance que la Chine
    La France, nouvelle meilleure amie de l'Inde?
    L'Inde interdit les voitures de luxe au diesel
    Tags:
    gazoduc, accord, ressources naturelles, gaz, Taliban, Pakistan, Turkménistan, Oman, Iran, Téhéran, New Delhi, Kaboul, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik