Economie
URL courte
Réchauffement climatique (75)
256
S'abonner

L'augmentation des températures moyennes en France entraîne un mûrissement plus rapide du raisin, contribuant ainsi à améliorer la qualité des vins. Cependant, si cette tendance se prolonge, elle pourrait causer un préjudice fatal aux vignobles, estiment les chercheurs.

Selon une étude effectuée à l'université Harvard et publiée dans la revue Nature Climate Change, de nombreux viticulteurs seront à la longue contraints de déménager dans d'autres régions ou de renoncer à leur occupation traditionnelle.

Les statistiques recueillies depuis 500 ans attestent que le raisin est actuellement récolté en France deux semaines plus tôt qu'autrefois. Cette tendance est particulièrement manifeste depuis 1980: les changements climatiques enregistrés en Champagne, en Bourgogne et dans le Bordelais ont non seulement réduit les délais de mûrissement du raisin, mais ont aussi amélioré sa qualité, constatent les scientifiques.

Cependant, si ces changements climatiques se prolongent, les plantations de pinot noir en Bourgogne ou celles de merlot dans le Bordelais ne pourront pas s'y adapter. Les meilleures conditions pour le chardonnay se trouveraient alors réunies dans le sud de l'Angleterre, qui pourrait ainsi remplacer la Champagne.

Les viticulteurs de nombreux pays s'adaptent plus ou moins facilement aux changements climatiques en transférant leur production dans d'autres régions. En France, cette solution semble impossible en raison de l'appartenance géographique des marques de vins.

Au XXe siècle, la température moyenne annuelle dans l'Hexagone a augmenté de 1,5°C, et cette tendance se poursuit.

Dossier:
Réchauffement climatique (75)

Lire aussi:

Pour stopper le réchauffement climatique, arrêtez le lait!
Poutine: les efforts de la Russie ont freiné le réchauffement climatique pour un an
Réchauffement climatique : ces villes condamnées à disparaître
Tags:
vignoble, viticulture, réchauffement climatique, Université Harvard, Bordelais, Champagne, Bourgogne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook