Economie
URL courte
Chute des prix du pétrole (2016) (171)
3249
S'abonner

Les cours du pétrole ont baissé de 2% en moins d'une demi-heure après la déclaration du prince saoudien Mohammed ben Salmane selon laquelle il n'excluait pas un échec des négociations de Doha sur le gel de la production pétrolière.

Les prix du pétrole ont immédiatement réagi à cette éventualité. A 11h42 UTC, le baril de Brent se négociait à Londres à 39,52 dollars, alors qu'il était à 40,3 dollars avant la déclaration du prince.

Selon Mohammed ben Salmane, l'Arabie saoudite n'acceptera pas de réduire ses livraisons sur le marché mondial si l'Iran n'entreprend pas une démarche similaire.

"Si tous les pays, y compris l'Iran, la Russie, le Venezuela, les pays de l'OPEP et tous les principaux fournisseurs décident de geler leur production, nous nous joindrons à eux", a indiqué le prince cité par l'agence Bloomberg.

Il estime que les cours du pétrole repartiront prochainement à la hausse en raison de la demande croissante.

Dossier:
Chute des prix du pétrole (2016) (171)

Lire aussi:

Le Venezuela appelle l’OPEP à stabiliser les cours du pétrole
Cours du pétrole: accord imminent entre l'OPEP et les pays non membres
Le cours du pétrole Brent a atteint son plus bas niveau depuis 2004
«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, prix du pétrole, chute, pétrole, Bloomberg, OPEP, Venezuela, Arabie Saoudite, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook