Economie
URL courte
25528
S'abonner

L'Etat pourrait céder le bloc de contrôle qu'il détient dans la holding publique Hélicoptères de Russie. Cet actif présente un grand intérêt pour des sociétés françaises, dont le groupe Airbus, a indiqué le ministre russe du Développement économique, Alexeï Oulioukaïev.

Le ministre a annoncé cette nouvelle à l'issue d'une rencontre avec les représentants des milieux d'affaires français.

"Nos collègues français, notamment le groupe Airbus, sont intéressés par la privatisation de la holding Hélicoptères de Russie", a  déclaré Alexeï Oulioukaïev aux journalistes.

Selon lui, la holding sera privatisée selon un schéma spécial.

"Il s'agit d'inviter un investisseur stratégique. La priorité sera donnée aux intérêts de la holding et non à ceux de l'Etat", a indiqué le ministre.

Il a fait savoir que la vente du bloc de contrôle serait effectuée par le ministère russe de l'Industrie et du Commerce.

"En règle générale, les sociétés de cette taille sont cédées à des investisseurs stratégiques", a précisé M. Oulioukaïev.

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Denis Mantourov, avait antérieurement indiqué que la holding Hélicoptères de Russie pourrait être partiellement privatisée en 2016. Selon lui, deux options sont actuellement sur la table: céder 49% des actions à un investisseur russe ou 25% à un investisseur étranger.

Hélicoptères de Russie est le seul concepteur et constructeur d'hélicoptères dans le pays. La holding regroupe cinq usines d'hélicoptères, deux bureaux d'études ainsi que des entreprises chargées de la production et de l'entretien des pièces détachées, des usines de réparation du matériel aéronautique et une société assurant le service après-vente des hélicoptères en Russie et à l'étranger.

Lire aussi:

Les hélicoptères de Russie dans la dizaine des plus grands exportateurs des armements dans le monde
« Hélicoptères de Russie » vont accroître leur présence en Chine et au Brésil
« Hélicoptères de Russie » étudie l'assemblage en Chine
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
actions, investisseur, capital, hélicoptères, Airbus Group, Hélicoptères de Russie, Denis Mantourov, Alexeï Oulioukaïev, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook