Economie
URL courte
10502
S'abonner

La Russie est capable de fournir à la Chine jusqu'à 70 millions de mètres cubes par an, qui sont le résultat des crues dans l'Altaï.

Moscou a invité Pékin à discuter d'un projet d'acheminement de son eau potable en Chine, a déclaré le ministre russe de l'Agriculture Alexandre Tkatchev.

Selon ce projet, l'eau potable en provenance de la région de l'Altaï (Sibérie orientale) devrait passer par le Kazakhstan pour arriver dans la région  autonome ouïgoure du Xinjiang chinois, frappée de sécheresse.

"Très prochainement, nous mènerons des consultations sur ce problème avec nos collègues du Kazakhstan", a indiqué le ministre.
Selon lui, la Russie est capable de fournir à la Chine jusqu'à 70 millions de mètres cubes par an, qui sont le résultat des crues dans l'Altaï.

la société suisse Syngenta
© AFP 2020 Fabrice Coffrini

En février, les médias ont publié les résultats d'une étude de chercheurs de l'université de Twente aux Pays-Bas qui avait établi une liste de pays éprouvant une pénurie d'eau potable.

La moitié des gens qui souffrent de pénurie d'eau habitent en Chine et en Inde. L'autre moitié habitent en Australie, au Bangladesh, au Pakistan, au Nigeria, au Mexique ainsi que dans le sud des Etats-Unis (Californie, Texas et Floride).

La Russie, le Brésil et le Canada, ainsi que les pays d'Europe centrale et d'Europe de l'Est, n'ont pas de problèmes dans ce domaine.

Lire aussi:

Chine : la sécheresse a touché plus de 17 millions de personnes
La sécheresse la plus sévère depuis 50 ans en Chine
70% de la population mondiale en proie au manque d’eau
Un ouvrier décapité par une pelleteuse sur un chantier près de Rouen, à une semaine de la retraite
Tags:
eau potable, ministère russe de l'Agriculture, Alexandre Tkatchev, Altaï, Kazakhstan, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook