Ecoutez Radio Sputnik
    Ordinateur

    Le Mexique est-il une nouvelle Silicon Valley?

    © Sputnik . Ruslan Krivobok
    Economie
    URL courte
    0 104
    S'abonner

    Le boom technologique monte en puissance dans la ville de Guadalajara, située dans le centre du Mexique.

    Ils portent des barbes, des lunettes cerclées de métal et des T-shirts avec des logos de différentes start-ups. Ces jeunes hommes se promènent sous le soleil de midi et regardent leurs iPhones, fumant des cigarettes et sirotant du café.

    Derrière eux se trouve un espace de travail collaboratif avec 850 spécialistes dans le domaine des technologies et des dizaines d'applications de la création de ces entreprises. On dirait que c'est la Silicon Valley. Mais ils sont loin de la Californie du nord. Ils sont à Guadalajara, la capitale de l'Etat de Jalisco, baptisée "ville digitale créative", où les subventions gouvernementales et les talents abordables attirent les géants technologiques étrangers, rapporte le journal américain The Washington Post.

    Environ 120 millions de dollars ont été investis dans près de 300 start-ups de Guadalajara depuis 2014. La plupart de ces investissements viennent de sociétés de capital-risque aux Etats-Unis. Avec plusieurs milliers de start-ups l’Etat de Jalisco exporte des produits et des services technologiques pour un montant de 21 milliards de dollars annuellement, rapporte le ministère de l'Innovation de l'Etat. Des multinationales comme IBM, Oracle, Intel, HP, Dell et Gameloft ont des bureaux sur place. Le Jalisco abrite également 12 universités.

    Mais le Mexique est souvent plus connu pour d'autres faits.

    De 2007 à 2014, la guerre contre la drogue a fait 164.000 morts ce qui dépasse le nombre des civils tués en Afghanistan et en Irak pendant cette période. Quarante maires ont été tués en huit ans. Des évasions répétées de chefs de cartel comme El Chapo, des taux de corruption des plus élevés, la violence et les intimidations sont parmi les problèmes les plus importants du pays. Presque 99% de tous les crimes restent impunis, selon Insight Crime, un think tank qui s’intéresse au droit et à la justice en Amérique latine.

    Une grande partie de cette agitation se produit dans les Etats voisins de Michoacan, de Guerrero et de Sinaloa, mais ne sont pas aussi visibles à Jalisco, racontent les habitants, appelés Tapatios.

    En gros, le Jalisco, connu pour ses mariachis (musiciens mexicains), sa tequila et ses sauces épicées, est assez tranquille. Là, la technologie est en plein essor: la sous-traitance est une industrie de 12 milliards de dollars par an.

    De plus, les constructeurs automobiles de Detroit produisent leurs voitures ici, ainsi que Mercedes-Benz et BMW. Le Mexique est le leader mondial dans l'exportation de télévisions à écran plat. Les racines technologiques locales sont profondes. IBM et Motorola y sont arrivés dans les années 1960.

    Pourquoi les multinationales viennent ici? Parce qu'il y a une main-d'œuvre instruite moins chère qu'aux Etats-Unis, des bas prix de l'électricité ce qui est très important pour l'industrie lourde et des subventions gouvernementales pour la construction et la formation.

    L'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) favorise le commerce sans droits de douane. Il permet également aux Mexicains d'obtenir des visas de travail américains (s'ils sont sponsorisés par une entreprise américaine).

    "Tous les produits fabriqués en Jalisco peuvent être livrés partout aux États-Unis en 24 heures", affirme le gouverneur de Jalisco, Aristóteles Sandoval.

    Tout cela rend le Mexique plus rentable que l'Inde, considérée comme le meilleur endroit pour la sous-traitance informatique, souligne-t-il.

    Lire aussi:

    Mexique: au lieu du diable, on brûle des effigies de Trump
    Entre les USA et le Mexique, les tunnels du narcotrafic
    Les meurtres sataniques en hausse au Mexique
    Tags:
    commerce, informatique, technologies, économie, Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik