Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction de pétrole

    La Russie devance l'Arabie saoudite pour les livraisons de pétrole

    © REUTERS / Sergei Karpukhin
    Economie
    URL courte
    28372
    S'abonner

    En 2015, la Russie est devenue le premier fournisseur de pétrole sur le marché mondial de l'or noir, devançant ainsi l'Arabie saoudite.

    La Russie est devenue le principal exportateur de brut, comme en témoignent les statistiques rédigées par l'entreprise anglaise BP. L'année dernière, le pays a exporté 74,9% de son pétrole extrait et 33,7% de gaz, devenant ainsi le principal fournisseur d'hydrocarbures en direction des pays européens.

    La plateforme de traitement du gaz et d'élimination du CO2 de la compagnie pétrolière et gazière Statoil près de la Stavanger, en Norvège, le 11 Février 2016
    © REUTERS / Nerijus Adomaitis/File Photo

    Parallèlement, la consommation de pétrole et de gaz à l'intérieur du pays a chuté de 5,2% et de 5% respectivement. De manière générale, sa consommation d'énergie a baissé de 3,3%, soit 23 millions de tonnes de pétrole.

    Néanmoins, la Russie conserve toujours la quatrième place du classement mondial des consommateurs d'énergie, derrière la Chine, les Etats-Unis et l'Inde. De même, elle est arrivée la troisième pour ce qui est de l'extraction de combustibles fossiles, précédée en cela par la Chine et par les Etats-Unis. Sa production de pétrole est montée de 1,2% atteignant ainsi son maximum sur la période post-soviétique.

    Concernant l'extraction gazière, elle poursuit sa descente ayant baissé de 1,5%, alors que la production d'énergie hydraulique a diminué de 3%.

    L'extraction de charbon a grimpé de 4,5%, la production d'énergie atomique et de carburants renouvelables de 8% et de 6,8% respectivement, dépassant considérablement les taux de croissance moyens depuis les dix dernières années (2,8% et 2,1% respectivement).

    La part de la Russie dans la consommation mondiale d'énergie est estimée à 5,1%.

    Lire aussi:

    Touché par la chute des prix de pétrole, Riyad cherche de l'argent à l'étranger
    Le prix du pétrole franchit à nouveau la barre des 50 USD
    Fin de la mauvaise période pour le marché du pétrole
    Tags:
    statistique, combustible fossile, hydrocarbures, production petrolière, énergie, gaz, pétrole, British Petroleum (BP), Arabie Saoudite, Inde, États-Unis, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik