Economie
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
11240
S'abonner

L’effet du retrait de la Grande-Bretagne de l’UE peut être tangible dans cinq ou dix ans. L’économie mondiale risque d’être sérieusement affectée. Cependant, l’avenir prédit au yuan semble prometteur.

Le scrutin britannique deviendra-t-il une bombe à retardement pour l'économie mondiale? L'impact économique du vote risque d'être extrêmement fort et se fera sentir dans 5 à 10 ans, a prévenu le ministre chinois des Finances Lou Jiwei.

"Le retrait du Royaume-Uni de l'UE n'a fait que commencer… Il peut à l'avenir avoir des conséquences importantes pour l'économie mondiale. La sortie de l'UE sera guère favorable pour le pays", a-t-il indiqué, cité par l'agence Sina.

Il est difficile pour l'heure d'évaluer l'impact concret du Brexit, a fait remarquer le ministre chinois, ajoutant que les marchés mondiaux doivent s'apaiser et prendre conscience de l'impact du Brexit.

Cependant, en ce qui concerne la santé de la devise nationale chinoise, malgré un pronostique négatif pour l'économie globale, elle a toutes les chances de devenir la deuxième monnaie la plus puissante du monde, selon l'ancien ministre adjoint de Commerce Wei Jiango.

"Malgré le choc important qu'a subi la livre sterling après le référendum, elle se remettra très prochainement à grimper. La dévaluation de la livre a peu de chances de déboucher sur une dévaluation du yuan. Au contraire, le yuan circulera encore plus activement. Selon les estimations, d'ici 3 à 5 ans, le yuan deviendra la deuxième monnaie mondiale", a expliqué M. Jiango.

Les Britanniques ont voté jeudi dernier par référendum pour la sortie de leur pays de l'Union européenne. Le résultat, largement inattendu, a envoyé une onde de choc sur les marchés, avec un plongeon de la livre sterling et des Bourses.

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

"Super John Kerry" vole au secours d'une UE sonnée par le Brexit
Après le Brexit, l'idée d'une armée européenne refait surface
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Tags:
yuan, économie, Brexit, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook