Ecoutez Radio Sputnik
    La Banque des BRICS émet ses premières obligations vertes

    La Banque des BRICS émet ses premières obligations "vertes"

    © Sputnik .
    Economie
    URL courte
    3390
    S'abonner

    La Banque de développement des BRICS va placer sur le marché chinois interbancaire sa première émission d'obligations "vertes" d'un montant total de 3 milliards de yuans (plus de 400 millions d'euros).

    La première émission d'obligations "vertes" sera émise le 18 juillet pour un montant total de 3 milliards de yuans (plus de 400 millions d'euros) sur une période de cinq ans. Ce sera la première émission du genre de la banque multilatérale de développement de la Chine.

    Selon le communiqué de presse de l'organisation, l'émission correspond à toutes les recommandations fournies par la Banque populaire de Chine en décembre 2015. C'est la Banque de Chine (Bank of China) qui servira d'assureur et d'enregistreur principal de l'émission.

    La Banque de développement des BRICS a obtenu l'approbation d'émettre les obligations de la Banque populaire de Chine (BPC) le 6 juin dernier. Il est prévu que le revenu obtenu grâce aux obligations sera investi dans des "projets verts" des pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

    Les "obligations vertes" sont des valeurs mobilières dont le revenu est investi dans des projets écologiques. Leur popularité augmente rapidement partout dans le monde.

    Selon la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), en 2014, le volume de ce type d'obligation a été évalué à presque 35 milliards de dollars (ce qui est trois fois plus qu'en 2013). En 2015, cet indice a dépassé 40 milliards de dollars (36 milliards d'euros).

    La Banque de développement des BRICS a été fondée en juillet 2014. Son quartier-général est situé à Shanghai, en Chine. Le principal objectif de la Banque est de financer des projets d'infrastructure dans les pays des BRICS, ainsi que dans les pays en voie de développement.

    Lire aussi:

    La France cumule un profit inespéré grâce à l'Euro
    L’Italie au cœur du cyclone
    Et la pire devise au monde est…
    TAFTA : "Les conditions pour un accord ne sont pas réunies"
    Tags:
    obligations, BERD, Banque de Chine, Banque populaire de Chine (BPC), BRICS, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik