Economie
URL courte
2133
S'abonner

Après la décision de la Cour d’arbitrage de La Haye non reconnue par la Chine, les marchés asiatiques enregistrent un intérêt croissant pour les actions des sociétés opérant dans le secteur de la défense.

La Cour permanente d'arbitrage de La Haye (CPA) a jugé mardi que la Chine ne possédait pas de "droits historiques" sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale dans les limites de la "ligne des neuf traits".

Cependant, Pékin a rejeté la décision de la Cour, ajoutant que le pays envisageait de défendre sa souveraineté dans la région disputée. La Chine a d'ailleurs dit ne pas exclure la création en Mer de Chine méridionale d'une zone anti-aéronautique, à l'instar de celle qui existe déjà en Mer de Chine orientale. Parallèlement, plusieurs autres pays impliqués dans le conflit ont annoncé leurs programmes visant la modernisation des troupes.

Tous ces faits témoignent-ils que le ton dans la région continuera à monter? En tout cas, la décision de la CPA a débouché sur la polarisation des positions exprimées par les parties en conflit, qui dans ce contexte chercheront à renforcer leur potentiel militaire.

Les marchés, quant à eux, réagissent activement au déroulement du conflit. Les acteurs du marché pronostiquent la hausse des cotes des actions émises par les sociétés opérant dans l'aviation et la technique navale. Ainsi, en deux sessions, les cotes des titres de la Corporation chinoise de la science aérospatiale et de la technique ont grimpé d'abord de 3,2%, puis de 1,02%. Les actions de la China Shipbuilding Industry Corp (CSIC), compagnie navale publique chinoise et principal maître d'œuvre de la Marine chinoise, ont elle aussi enregistré une hausse à la bourse de Shanghai.

Les analystes conseillent cependant de garder son sang-froid et surveiller de près le déroulement ultérieur des événements. Le cap que prendra la Chine, ainsi que les autres parties du conflit territorial, déterminera l'avenir du conflit. Mais une chose est sûre: éviter la confrontation est dans l'intérêt de tout le monde, au moins parce que les voies commerciales qui se croisent en mer de Chine méridionale déterminent en partie les perspectives non seulement de l'économie régionale, mais aussi du commerce mondial.

Lire aussi:

Pékin envisage une zone aérienne d'identification en mer de Chine méridionale
Mer de Chine méridionale: une confrontation sino-américaine pas exclue
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
Tags:
titre, marché boursier, actions, défense, Mer de Chine méridionale, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook