Economie
URL courte
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
2346
S'abonner

La tentative de coup d’Etat militaire entreprise par des militaires rebelles risque d’être lourde de conséquences pour l’économie de la Turquie.

L'instabilité politique risque de déboucher sur une véritable catastrophe pour la Turquie, qui à ce jour finance la plupart de ses transactions au moyen d'investissements étrangers, rapporte Bloomberg. Selon les analystes, le déficit budgétaire turc pourrait atteindre 4,5%, indique le journal.

Quelle que soit la stratégie que le gouvernement turc adoptera en vue de résoudre les problèmes politiques accumulés dans le pays, le marché boursier risque de perdre jusqu'à 20%, estime Emad Mostaque, expert des marchés en voie de développement chez la société de conseil Ecstrat.

En outre, l'instabilité pourrait déboucher sur un ralentissement économique généralisé pour tous les pays à croissance économique rapide, indique l'expert.

Sur fond d'événements survenus à Ankara et à Istanbul, la livre turque a déjà plongé de 4,6%, passant sous le seuil symbolique de 3,0157 pour un dollar et battant un nouveau record vieux de huit ans.

Un groupe de militaires a entrepris le 15 juillet une tentative de putsch en Turquie. Des blindés ont été déployés dans les rues d'Ankara et d'Istanbul, des tirs et des explosions ont retenti dans les deux villes.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi que la tentative de coup d'Etat avait échoué. Selon le dernier bilan, on dénombre 161 tués et 1.440 blessés, sans compter les putschistes. Par ailleurs, 1.563 membres des forces armées ont été arrêtés.

Dossier:
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

Lire aussi:

Scènes de liesse en Turquie suite à l’échec du coup d’Etat (Vidéo)
"Le putsch en Turquie est une mise en scène d'amateur"
Poutine souhaite à Erdogan le retour de l'ordre et de la stabilité en Turquie
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
coup d'Etat, crise, finances, économie, Bloomberg, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook