Economie
URL courte
171
S'abonner

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance du PIB mondial pour les années 2016 et 2017, à respectivement 3,1% et 3,4%. Les prévisions ont été corrigées sous l’influence du Brexit.

Les résultats du référendum britannique tenu le 23 juin dernier qui a soutenu la sortie du pays de l'Union européenne ont considérablement influencé les prévisions du FMI sur la croissance du PIB mondial en 2016 et 2017, apprend-on du rapport World Economic Outlook, élaboré par l'institution.

Selon le document, la situation actuelle, marquée par un Brexit non encore réalisé, reflète la forte incertitude qui rend la tâche des prévisions macroéconomiques encore plus compliquée. Les prévisions de base du FMI pour 2016 et 2017 ont ainsi baissé de 0,1 point par rapport à la version diffusée en avril dernier.

Le FMI indique dans son rapport que les résultats du référendum britannique ont surpris les acteurs des marchés financiers et signifient la matérialisation d'un risque de diminution de la croissance de l'économie mondiale.

Dans cette situation, bien que les indices de croissance au début de 2016 aient été plus hauts que prévu, les perspectives de l'économie mondiale pour les années 2016 et 2017 se sont aggravées, souligne le fonds.

Une telle aggravation se traduit par l'augmentation de l'incertitude dans le domaine économique, ainsi que politique, ce qui pourrait être lié aux problèmes de confiance dans le secteur des investissements, explique le FMI.

Lire aussi:

Le FMI exhorte les Etats-Unis de ne pas accroître sa dette nationale
Comment le secteur bancaire européen suscite les craintes d’une nouvelle crise
Le Brexit a fait de la France la cinquième économie mondiale
Le FMI révise ses prévisions de croissance de l'Allemagne à cause du Brexit
Tags:
prévisions, référendum, Union européenne (UE), Fonds monétaire international (FMI), Royaume-Uni, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook